Mad Moon présente Cassini : une soirée réussie

Le samedi 5 novembre, le collectif Mad Moon invitait 7 artistes pour venir retourner son QG : le Spot Club à Rouen. Retour sur un événement soigné.

Une salle conviviale

Le Spot Club est une boîte de taille moyenne située en plein cœur de Rouen. La salle dispose d’un très bon système son bien qu’il soit probablement perfectible avec plus de basses. Malgré un grillage présent devant le booth, gâchant en partie la vue depuis le dancefloor, la communication entre les artistes et le public a été très bonne grâce à la proximité permise par l’aménagement du club. Plusieurs canapés étaient accessibles sur les côtés pour permettre de faire des pauses et un fumoir en intérieur était également placé au fond de la salle. 

Une atmosphère frénétique

Comme mentionné lors de notre article de présentation de la soirée, les djs présents jouaient des styles variés, et la soirée a gagné en intensité au fur et à mesure des sets. Le public rassemblait aussi bien des habitués des soirées du collectif que des jeunes des environs expérimentant leurs première soirée hard. La salle s’est remplie progressivement avec un pic à 2h. 

Des sets de qualité

Lou Fuck : Démarrant son set avec de nombreux classiques allant de The Pitcher à Headhunterz en passant par Frontliner, Lou Fuck a rapidement fait grimper les bpms (et les decibels) pour chauffer les premiers arrivés. Un set équilibré, parfait pour lancer la soirée !

Alcatraz : Le nordiste avait préparé un set spécial pour la soirée et portait un masque pour plonger le public dans son atmosphère sombre et mystique. Il a joué ses propres tracks mais également des titres à succès comme “Dark Moon” de B-Front ou “Zimmersion 2.0” de Vazard Ce set a fait grimper l’ambiance d’un cran ! 

Disolutia : Jouant à domicile, Disolutia a envoyé un set puissant dans la lignée de ses mix habituels. Enchaînant les kicks agressifs et les mélodies entraînantes, il a embarqué le public avec lui grâce à une prestation sans concessions. 

Airgea VS Spiritus : Le premier set hardcore de la soirée, a combiné un large spectre de sonorités allant du millenium hardcore à la frenchcore. On a notamment reconnu de nombreuses tracks de Tha Playah et Nosferatu. Les deux djs combinaient bien derrière les platines et leur set semble avoir fait l’unanimité.

AllFace : Le membre de Disjoncted prenait ensuite les commandes de la soirée avec un set hardcore mainstream. Composé essentiellement de releases très récentes, il a régalé le public grâce à une sélection aux petits oignons. C’est  clairement notre set préféré de la soirée.

NRKi : Pour clôturer la soirée, NRKi devait achever le public avec son set uptempo. Après avoir démarré avec des titres des artistes de Barbaric Records, il a envoyé ses propres tracks avec des samples assez amusants. Le passage de son morceau French fries with mayonnaise please a été un point culminant de son mix.

Bilan de la soirée

Comme le laisse sous-entendre notre description des sets, nous avons passé une très bonne soirée. L’ambiance conviviale qui émanait de la soirée était très appréciable. L’accueil des membres du collectif Mad Moon a été impeccable et la proximité avec les artistes un très bon point. Nous reviendrons avec plaisir à l’occasion de leur prochaine soirée, qui se déroulera le 21 janvier. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s