Rencontre avec la pépite belge : Mandy

Nous avons eu l’honneur de poser nos questions à Mandy juste après son set explosif à Elektric Park !

La musique et les artistes qui l’inspirent, sa volonté de promouvoir le Hardstyle partout dans le monde mais aussi son sentiment à propos de la place des femmes dans l’industrie musicale et son opinion sur le ghostproducing, Mandy n’élude aucun sujet !

[ENGLISH TRANSLATION BELOW]

Salut Mandy, comment te sens-tu juste après ton set à Elektric Park ?

Je vais très bien, merci ! Il faisait très chaud sur scène avec le soleil, j’ai crevé de chaud pendant plus d’une heure ! 🙂 Je me suis même brûlée les doigts sur les platines ! J’ai bu énormément d’eau aujourd’hui, 2 ou 3 bouteilles il me semble, j’étais assoiffée ! Mais ça valait la coup car l’ambiance était top !

Tu jouais juste après un artiste Psytrance, Ace Ventura, et juste avant un gros set Hardcore avec un b2b entre Furyan et Hysta. Comment t’es-tu préparée pour cette performance un peu spéciale ?

J’ai simplement joué ce qui me venait en tête sur le moment mais je pense avoir rapidement compris que ce que le public souhaitait. Chaque set est différent et je joue plus ou moins Hard en fonction des configurations. J’ai joué plus Hard ici qu’à Tomorrowland par exemple car le public là-bas était plus branché Hardstyle mainstream. Mais ici à Elektric Park et comme tu l’as dit avec Furyan derrière, je me suis permise de conclure mon set tout en violence !

As-tu joué de nouveaux morceaux ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur tes prochaines sorties ?

J’ai passé 2 nouveaux morceaux aujourd’hui ! Le premier, “Lift Me Up”, va sortir très prochainement. J’ai également joué mon remix de “3 Are Legend” pour Dimitri Vegas & Like Mike & Steve Aoki qui aura également une sortie officielle.

Dans quelques mois, je vais également sortir “The Underground”, une track un peu plus Hard que d’habitude. Je vais créer tout un concept autour du morceau, j’espère que ça vous plaira !

As-tu déjà joué en France ? Que penses-tu du public français et des événements dans notre pays ?

Oui, la France est incroyable ! Je suis venue de nombreuses fois dans l’hexagone mais jamais à Paris, c’était ma toute première fois ! J’ai surtout eu quelques dates sur Lyon et notamment à l’Xses et également à l’Electrobeach dans le Sud de la France il y a 3 ans. C’était fun ! J’aime vraiment la France. A chaque fois que je viens ici, le public est vraiment en ébullition ! On peut dire que le public français se donne vraiment à fond et est là pour faire la fête ! Cela vient essentiellement du style d’événements où je suis bookée. Ici à Elektric Park, je pense qu’une bonne partie du public n’était pas forcément calée niveau Hardmusic mais était plus là pour passer un bon moment et s’amuser. J’adore également jouer devant une foule qui connaît les morceaux par cœur, par exemple à Reverze ou Defqon.1. Il y a tant de passionnés de Hardmusic, c’est toujours un immense plaisir !

A propos de la France, tu as récemment publié quelques photos en France dans la magnifique région auvergnate. On sent que tu aimes beaucoup notre pays ! Qu’as-tu le plus apprécié lors de ton séjour là-bas ?

Je suis allée à Marat un peu au milieu de nulle part, pas très loin de Clermont Ferrand où je me suis également rendue pendant mon voyage. J’ai bien sûr grimpé jusqu’au Puy-de-Dôme, c’était vraiment magnifique. J’ai adoré cette région !

Notre média s’appelle Passion BPM. Petit défi pour toi : peux-tu nous dire à combien de BPM ton cœur bat ?

Je dirais 155. Ce n’est ni trop lent ni trop rapide donc c’est juste parfait !

Quels sont tes genres musicaux favoris ?

J’aime par-dessus tout le rap et notamment le rap britannique. Vous pouvez d’ailleurs trouver beaucoup d’inspirations liées à mon amour du Rap dans certaines de mes productions. Par exemple, je voulais absolument faire un bootleg de Lucid Dreams par Juice Wrld que j’ai eu la chance de jouer à Reverze il y a quelques années. 

J’aime aussi la Techno et particulièrement la Techno belge avec des artistes comme Charlotte de Witte, Amelie Lens ou Farrago. J’apprécie également beaucoup ce que font Nico Morano et Deborah de Luca.

Il semble que tu aimes beaucoup Charlotte de Witte ! La connais-tu personnellement ? Peut-on espérer pourquoi pas une collaboration ?!

Oui je l’aime beaucoup. En plus, elle vient de Gand, la ville où je suis née ! Ce serait un honneur de faire une collaboration avec elle mais je ne sais pas si elle apprécie le Hardstyle. Je l’ai rencontrée rapidement à Tomorrowland cet été mais nous n’avons malheureusement pas eu beaucoup le temps de discuter.

Pourquoi avoir choisi le Hardstyle pour t’exprimer à travers la musique plutôt que la Techno voire même le Rap ?!

J’aime la Techno mais ma passion pour ce style est assez récente. En réalité, je n’aimais pas beaucoup la Techno au début, je trouvais ça ennuyeux et répétitif. Mais quelques artistes sont venus et ont donné une nouvelle touche qui m’a fait apprécier ce style ! Cependant, je n’aime pas tous les styles de Techno. J’apprécie seulement quelques artistes et notamment ceux que j’ai cités précédemment.

Mais j’écoute du Hardstyle depuis plus de 7 ans maintenant et c’est de très loin mon genre préféré ! J’ai commencé par le Jumpstyle au tout début avant d’apprécier le Hardstyle euphorique, le Raw, le Hardcore, la Frenchcore… J’aime tout dans la Hardmusic !

Au début de ma carrière, je jouais surtout Jumpstyle. Puis j’ai vite switché sur le Hardstyle, comme beaucoup de compères belges d’ailleurs !

J’aime le Hardcore mais mon univers ne colle pas trop avec ce style. A part pour d’éventuelles collaborations dans le futur, je ne produirai jamais de Hardcore.

Quels artistes t’ont mené au rêve de devenir une artiste Hardstyle ?

Mes mentors sont clairement Coone et les Da Tweekaz. Ce sont de véritables sources d’inspiration pour moi. Nous sommes devenus de très bons amis maintenant et ils sont en plus de cela très drôles et attachants. J’ai signé sur le label Dirty Workz, dont ils sont les têtes d’affiche, en 2015, il y a donc 7 ans. J’avais tout juste 17 ans à l’époque, le temps passe vite !

Tu as produit plusieurs remixes pour de gros artistes EDM comme Tiesto (Jackie Chan), Dimitri Vegas, Like Mike & David Guetta (Instagram) et plus récemment un remix de « 3 Are Legend » pour Dimitri Vegas & Like Mike & Steve Aoki qui a été joué sur le mainstage de Tomorrowland il y a un peu plus d’un mois ! Tu mixes d’ailleurs sur cet événement depuis plusieurs années désormais. Comment te sentais-tu en dansant sur le mainstage de Tomorrowland pendant que ton remix était joué ?! Peut-on dire qu’un de tes plus gros objectifs est d’étendre le marché du Hardstyle à un public qui ne connaît pas encore bien cette scène ?

Oui, c’est clairement un objectif. Je pense que ma musique peut être définie comme du Hardstyle commercial que j’essaye de rendre différent en y mettant ma touche. J’aime vraiment le Hardstyle et j’ai envie de lui donner une autre couleur. Un artiste comme Brennan Heart est un peu dans la même optique avec ses nombreux remixes Electro et il m’inspire beaucoup. Je pense que ces remixes fonctionnent très bien pour toucher un public non initié aux sonorités Hardstyle.

A propos de mon expérience à Tomorrowland, j’ai effectivement pu monter sur le mainstage pendant que Dimitri Vegas, Like Mike et Steve Aoki jouaient mon remix pour eux. C’était il y a un peu plus d’un mois mais je ne réalise toujours pas que j’étais sur scène avec eux à ce moment ! Ce n’était pas prévu du tout ! Je savais que le remix allait être joué mais j’ai su que j’allais les rejoindre sur scène seulement quelques minutes avant le set. Je leur ai juste demandé la permission et ils m’ont autorisé à les rejoindre, c’était incroyable !

Quelle est ton opinion à propos de la montée du Raw qui est dominant sur la scène Hardstyle aujourd’hui ?

J’aime vraiment le raw. Des artistes comme Bloodlust, Sickmode, Rooler ou The Purge sont très talentueux. Je joue souvent leurs morceaux dans mes sets car ils ont une touche spéciale et rafraîchissante. J’ai par exemple passé Move 2 Da Beat de Rooler cet après-midi qui est un morceau que j’adore !

Tout est un travail d’équipe dans l’industrie musicale aujourd’hui.

Il y a 3 ans, tu donnais une interview où tu dénonçais l’hypocrisie autour du ghostproducing dans la musique électronique. Nous savons que tu as reçu beaucoup de critiques quand tu as signé chez Dirty Workz en 2015. Nous t’avons défendue à l’époque sur notre site. En 2022, il semblerait que les polémiques autour de ce sujet soient moins virulentes. Qu’en penses-tu ?

Je pense qu’il est important d’être honnête avec les gens à ce sujet. Tout est un travail d’équipe dans l’industrie musicale aujourd’hui, c’est pourquoi ce qu’on appelle “ghostproducing” paraît mieux accepté de nos jours. Je travaille effectivement avec une équipe sur mes morceaux et c’est là que la magie opère ! Nous nous asseyons ensemble et nous discutons énormément de musique. Je m’assure que toutes mes idées et inspirations soient injectées dans ce que nous produisons ensemble. C’est vraiment un plaisir de faire ce travail en équipe. 

En plus de cela, penses-tu que le fait d’être une femme a rendu encore plus compliqué pour toi de te faire ta place sur la scène ?

C’est malheureusement vrai. Mais cela ne m’a pas empêchée d’être désormais une artiste reconnue sur la scène Hardstyle.

Je ne pense pas qu’être DJ soit seulement une affaire d’hommes.

Pour aller plus loin sur ce sujet, nous pouvons voir que les filles sont bien représentées aujourd’hui sur la scène Purple d’Elektric Park avec Hysta, Bulletproof et toi. Hier, nous pouvions également voir AniMe et Neko. Plus globalement et en allant en dehors des frontières de la Hardmusic, nous avons des artistes comme Charlotte de Witte, Nina Kraviz ou encore Amelie Lens qui rencontrent un énorme succès aujourd’hui. Quelle est ton opinion à propos de l’évolution de la place des femmes dans l’industrie de la musique électronique ?

Des artistes comme Charlotte de Witte et Amelie Lens sont effectivement au top ! Je ne pense pas qu’être DJ soit seulement une affaire d’hommes. Tout le monde peut le faire à condition d’être passionné ! Nous avons vu Charlotte de Witte conclure en beauté le mainstage de Tomorrowland cette année, je pense que cela résume tout.

Merci beaucoup Mandy pour ton temps et nous espérons te revoir très prochainement en France !

Suivez Mandy :

Facebook

Instagram

Spotify

Suivez Passion BPM :

Facebook

Instagram

ENGLISH TRANSLATION :

We had the honor to ask some questions to the one and only Mandy just after her hot and explosive set at Elektric Park !

The music that inspires her, her ambition to promote Hardstyle everywhere but also his opinion about the place of women in the music industry and the ghostproducing, she really confided in us.

Hello Mandy, how are you feeling just after your set at Elektric Park ?

I am good ! It was very hot on stage, because the sun was full on. I was dying for more than one hour 🙂 I even burned my fingers on the vinyles.  I drank a lot of water, maybe 2 or 3 full bottles, I was so thirsty. But I have to say the vibe was really nice.

You played after a Psytrance artist, Ace Ventura, and before a big explosive Hardcore b2b set with Hysta and Furyan. How have you prepared your set ?

I have just played what I wanted to play at the moment but I think I have understood what the crowd needed. Every set is different and sometimes I play harder than other times. I played harder here than I did at Tomorrowland for example because the crowd was more into mainstream Hardstyle. But here at Elektric Park and like you said, with Furyan after, I ended my set in a very Hard way.

Have you played some new tracks today ? What are your next big releases ?

I played 2 new tracks today.  The first one which will be released very soon is “Lift Me Up”. l also played my remix of « 3 Are Legend » by Dimitri Vegas & Like Mike & Steve Aoki which will be released officially soon 

In a few months, I will also release “The Underground”, a little harder track. I will do a nice concept with it.

Have you ever played in France ? What do you think about the French Hardfamily and the events in our country ?

Yeah, France is amazing. I have been a lot of times in France but I have never played in Paris before, it was my first time. I played in Lyon a few times, for instance at Xses Nightclub, and at Electrobeach in the South of France 3 years ago, it was a lot of fun. I really love France. Everytime I come here, people are very excited; you can tell that people in France are really into partying hard. Actually, it depends on the kind of parties. Not every person there at Elektric Park was really into Hardstyle, they were just here to party and they don’t really know the music. I also love to play in front of people who know all the tracks, for example at Reverze or Defqon.1. There are so many dedicated people so it is always a great pleasure.

Talking about France, you have recently published some pics in France and especially in the beautiful region of Auvergne. It seems you like our country a lot ! What have you enjoyed the most in your travel there ?

I have been to Marat like in the middle of nowhere, not far away from Clermont Ferrand where I have been during my trip there. I also climbed up to the Puy de Dôme. It was really nice, I really loved this region.

Our media is called Passion BPM. So little challenge for you : can you tell us at how many BPMs is your heart beating ? 

I would say 155 ! It’s not too slow and not too fast so it’s just perfect 🙂

What are your favorite music genres ?

Above all, I really love UK rap. Actually, we can find some inspirations in my Rap background into my Hardstyle productions. For example, I really wanted to do a bootleg of “Lucid Dreams” by Juice Wrld which I played at Reverze a few years ago. 

I also like Techno and especially Belgian Techno from artists like Charlotte de Witte, Amelie Lens or Farrago. I also appreciate a lot what Nico Morano or Deborah de Luca produce.

It seems you like Charlotte de Witte a lot ! Do you know her personally ? Can we expect a collab maybe ?!

She’s from Ghent, the same city where I was born ! A collab with her would be really cool but I don’t know if she’s into Hardstyle music. I met her quickly at Tomorrowland but we sadly didn’t have time to talk a lot. 

Why have you chosen Hardstyle to express yourself through music and not Techno or Rap ?!

I like Techno but I think my passion for this style is very recent. In the beginning, I didn’t like Techno a lot, I found it too repetitive and boring. But a few new artists came and gave a nice touch to the sound which I really liked. Nevertheless, I don’t like every kind of Techno. I only enjoy a few artists and especially those I mentioned before.

But I have listened to Hardstyle for more than 7 years now, it’s by far my favorite music genre. In the beginning, I started by listening to Jumpstyle and then I enjoyed Euphoric, Raw, Hardcore, Frenchcore… I love everything in Hardmusic !

In the beginning of my career, I was playing Jumpstyle. Then I switched to Hardstyle. Like a lot of Belgian artists did.

I like Hardcore music but my universe doesn’t fit well with this style. Except maybe for some collabs in the future, I will never produce Hardcore music.

Which artists gave you the dream to become a Hardstyle artist ?

My biggest inspirations are probably Coone and Da Tweekaz. They are true inspirations to me and we became really good friends now, they are very funny actually. I’m signed at Dirty Workz, the label they are part of, in 2015, 7 years ago. I was just 17 years old back then. Time flies, it’s crazy .

You have produced several remixes for big EDM artists like Tiesto (Jackie Chan), Dimitri Vegas, Like Mike & David Guetta (Instagram) and recently, a remix of « 3 Are Legend » by Dimitri Vegas & Like Mike & Steve Aoki which has been played at the mainstage of Tomorrowland one month ago ! You have also played at Tomorrowland for several years now. How did you feel to dance on the Tomorrowland mainstage while your remix was played ? Can we affirm that one of your biggest motivations in your career is to expand the Hardstyle market to people who don’t know a lot about the Hardmusic scene ?

Yes definitely. I think my music is more into the Commercial Hardstyle sound but I try to be different. I really love Hardstyle and I want to give it another touch. An artist like Brennan Heart has also the same approach with a lot of Electro remixes and he inspires me a lot. I think those remixes work very well to reach people who don’t know Hardstyle. 

About Tomorrowland, I have been able to go on the Mainstage while Dimitri Vegas, Like Mike and Steve Aoki played my brand new remix for them. It’s been one month ago but I still don’t believe that I was on the DJ booth while they played my remix ! It was not planned at all. I knew they would play my remix but I just knew I would  join them behind the decks a few minutes before. I have just asked them and they agreed to welcome me on stage, it was crazy.

What is your opinion about the surge of Raw which is dominant in the Hardstyle scene today ?

I really like raw. Artists like Bloodlust, Sickmode, Rooler or the Purge are very talented. I really like to support them on my sets because they have a special and refreshing touch. For example, I played Move 2 Da Beat of Rooler today, I love this track !

All is team work in the music industry today.

3 years ago, you did an interview with DJ Mag where you pointed out the hypocrisy about ghostproducing in Electronic music. We know you received a lot of critics when you signed with Dirty Workz in 2015 ; we have defended yourself in our website back then. In 2022, it seems the polemic around ghostproducing in Electronic Music is not as touchy as some years ago. Do you agree with that ?

I believe it’s better to be honest about this. All is team work in the music industry today and that’s why what is called “ghostproducing” seems more accepted now. 

I am working with a team on my track and that’s how magic happens. We sit together and we talk a lot about music. I ensure that all my ideas and inspirations are into what we produce together. It’s really nice to do that in a team

Besides that, do you think the fact you are a girl made it more difficult for you to be accepted on the scene ?

Yes, that’s true. But it didn’t prevent me from being a recognized artist today on the Hardstyle scene.

I don’t think that being a DJ is only a man’s role.

To go further about that, we can see that girls are well represented today at the Purple Stage of Elektric Park with Hysta, Bulletproof and you ! Yesterday, AniMe and Neko were also booked. More globally and outside of Hardmusic scene, we have artists like Charlotte de Witte, Nina Kraviz or Amelie Lens who bring a lot of attention. What is your opinion about the place of women in the world of electronic music ?

Yes artists like Charlotte de Witte or Amelie Lens are all doing very well. I don’t think that being a DJ is only a man’s role. Everyone can do it, if you are passionate about it. We have seen Charlotte de Witte closing the mainstage of Tomorrowland this year, that says it all 🙂

Thank you very much Mandy and we hope to see you again in France !

Follow Mandy :

Facebook

Instagram

Spotify

Follow Passion BPM :

Facebook

Instagram

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s