Maissouille : La Frenchcore venue de la Normandie

Maissouille est un artiste qui a su s’imposer sur la scène Hardcore/Frenchcore française et depuis quelques années sur la scène internationale.

Il est à l’origine de la tournée Born to Rave avec son album du même nom et il sera au Glazart à Paris pour cette étape de la tournée !

Mais avant cela, il nous a accordé un interview pour nous parler de sa carrière, son label Hardcore France et de ses projets à venir !

Passion BPM : Salut Denis ! Merci beaucoup de nous accorder un peu de ton temps. Peux-tu tout d’abord te présenter rapidement ? D’où viens-tu ? Que fais-tu ? Dis-nous tout !

Maissouille : Bonjour, je m’appelle Denis alias Maissouille, je viens d’un petit village pas loin de Caen en Normandie, je suis Dj/Producteur depuis un bon moment déjà, mes styles favoris sont le Hardcore/Frenchcore et je suis aussi passionné par l’organisation d’évènements.

Passion BPM : Avec ton album Born To Rave sorti en 2016, tu étais prédestiné à participer de nouveau à la tournée Born To Rave dans quelques jours dans la capitale. Quelles sont tes attentes par rapport à cette date ? A quoi peut s’attendre le public ? Vas-tu jouer de nouveaux morceaux ?

Maissouille : Oui c’était notre bébé cette tournée Born to Rave, je suis content qu’Audiogenic continue cette tournée de concerts avec ce nom, ça me rend nostalgique mais en même temps j’ai toujours la même excitation sur ces soirées… J’ai hâte d’y être, c’est toujours un chaudron les soirées sur Paris, de plus je ne connais pas le Glazart, ça va vraiment être dingue !

Je jouerais de tout, beaucoup de mes nouvelles productions bien sûr, mais à vrai dire, j’aime improviser donc personne ne sait à quoi s’attendre et j’adore ça !

Passion BPM : Notre site s’appelle Passion BPM. Comment définirais-tu ton BPM favori ? Si tu dois faire une moyenne de BPM, qu’est-ce que ça donnerait ?!

Maissouille : Hum… Je dirais un mélange entre le Hardstyle a 150 et le Frenchcore un peu poussé à 210 BPM, à mon avis le parfait BPM se trouve entre 160 et 200… Je dirais 180 BPM ! (Même si j’ai tendance à jouer à 200 BPM)

Passion BPM : Quels sont tes styles favoris et les artistes qui t’inspirent au quotidien ?

Maissouille : Le Frenchcore !

Ensuite, j’adore tous les styles « Hardcore », du moment que ça m’emmène…

J’aime beaucoup ce que fait Sefa, sinon les références pour moi sont Angerfist, N-Vitral, Dr Peacock, The Sickest Squad, Radium, BillX ou encore Creeds…

Passion BPM : Tu as déjà joué dans de très gros festivals comme Dominator et Masters Of Hardcore ! Quel est ton meilleur souvenir jusqu’à aujourd’hui ?

Maissouille : J’ai beaucoup de souvenirs dans les 2, mais je me rappelle d’un Dominator que j’avais tellement kiffé, ça devait être en 2017 ou 2018, j’avais raté mon Runner (chauffeur privé) car je ne voulais pas partir, du coup je suis resté jusqu’à la fin, j’étais rentré avec des gars que je ne connaissais pas en voiture jusqu’en Normandie, c’était épique !

Passion BPM : Tu as créé le label Hardcore France Records en 2018 avec sa déclinaison Hardstyle France Records et même le média Hardcore France Mag plus récemment. Pourquoi t’être lancé dans la création de ton propre label et de ton propre média ? Quels sont les projets en cours et les sorties à venir ?

Maissouille : J’ai eu cette idée de créer Hardcore France et l’association qui va avec pour que notre organisation devienne totalement indépendante, à tous points de vue !

J’en avais marre de suivre les règles de labels différents, on voulait absolument avoir notre label avec nos propres règles, et le bonheur de pouvoir choisir ce que l’on aime, quand on le souhaite, c’est une liberté très importante pour nous et notre organisation, le but est de promouvoir ce qu’on aime le plus, et aussi développer les artistes et les talents de demain…

Hardcore France Mag était la continuité de ce qu’on développe, nous l’avons fait et l’équipe est de plus en plus autonome et professionnelle, je suis très fier de ce projet et tellement fier de l’équipe et les liens qui se sont créés par la même occasion !

C’est devenu une véritable famille de passionnés, je pense que ce média ira loin !!!

Au niveau des sorties, on a du lourd qui arrive bientôt dont le premier morceau de notre crew « Hardcore France Family » composé de Moi-même, Neko et Kriptonic, mais aussi de gros tracks prévus sur Hardstyle France Records…

Passion BPM : Ton album My Deadly Sins, sorti en septembre dernier, est le 7ème de ton énorme discographie. Comment définirais-tu l’approche que tu as eue avec cet album ? Comment parviens-tu à rester toujours aussi inspiré et inventif depuis tes débuts au début des années 2000 ?

Maissouille : Je définirais ce 7eme album comme l’album de la pandémie, au début Mars 2020, je vivais vraiment mal cette situation alors pour passer le temps j’ai fait cet album et ça m’a beaucoup aidé mentalement.

L’inspiration, ça va, ça vient, cela dépend de mon humeur et surtout du temps accordé à la compo.

C’est la passion !!! C’est carrément devenu un besoin vital de composer, j’ai besoin de m’exprimer en musique…

Passion BPM : Ta dernière track, The Crooked Man, a beaucoup plu à tes fans. Le clip est assez original, quelle était l’idée originale derrière la production de celui-ci ?

Ah oui The Crooked Man!!!

Et bien c’est tout bête, je regardais The Conjuring 2 sur Netflix un soir de couvre-feu, et j’ai direct décidé de faire un morceau sur le Crooked Man que je trouvais hyper mystérieux et soooo creepy !!!

Je l’ai sorti sans aucune attente particulière et je dois dire que j’ai été surpris de l’engouement sur ce morceau, j’ai reçu les félicitations de Masters of Hardcore par message privé, ça m’a beaucoup touché !

Je pense que je vais refaire quelques morceaux de ce genre à l’avenir car je me suis beaucoup éclaté à le faire.

Passion BPM : Tu participes à Tomorrowland cette année où tu mixeras sur la scène footworxx. Est-ce la première fois que tu joueras là-bas ? Qu’attends-tu de ce festival ?

Maissouille : Tomorrowland est la cerise sur le gâteau, tout DJ rêve de jouer là-bas au moins une fois, c’est le saint graal des festivals !

Je n’attends rien de spécial en réalité, je veux juste découvrir ce magnifique évènement et profiter de chaque instant, et surtout d’y jouer et de tout donner sur scène !

Passion BPM : Quels sont tes projets pour 2022 ? Des collabs prévus ? Peut-être un album?

Maissouille : Beaucoup de projets sur 2022, j’ai déjà un agenda bien blindé cette année, je suis très content surtout après la période qu’on a vécu, et puis beaucoup de musique, des events Hardcore France/Hardstyle France et surtout notre Festival cet été !!!

Rendez-vous le 29 et 30 Juillet en Normandie pour le premier Festival du genre (Open Air Hard Music/Techno/Freestyle) de cette région !

Ça va vraiment être quelque chose, je ne vous en dis pas plus…

Passion BPM : Merci Denis pour ton temps et on se retrouve à Born to Rave !

Suivez Maissouille :
Facebook
Instagram
Spotify

Suivez Passion BPM :
Facebook
Instagram

4 réflexions sur “Maissouille : La Frenchcore venue de la Normandie

  1. Pingback: Top 4 des raisons d’aller à Tapage Nocturne 2022 | Passion BPM

  2. Pingback: Hardkaze 2022, un retour en force ! | Passion BPM

  3. Pingback: Top 3 des raisons d’aller à Hard Easter by LNR | Passion BPM

  4. Pingback: Top 3 des raisons d’aller à Elektric Park 2022 ! | Passion BPM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s