Entre Tik Tok, Hardpulz et Kiss & Ride, rencontre avec Meggido

Certains le connaissent en tant que DJ, d’autres comme un membre actif de Hardpulz et du label Kiss & Ride; plus récemment, ce sont également plus de 50000 personnes qui l’ont découvert sur Tik Tok… Pierre-Louis alias Meggido est sur tous les fronts ! Il nous raconte son incroyable aventure sur TikTok qui vient de débuter mais il nous donne également des infos sur ce qui nous attend côté Hardpulz et Kiss&Ride. 🙂

@meggidodj

Une track culte depuis 25 ans 🎧 Tu connais toutes les versions ? Quelle autre track voudrais-tu que j’analyse 🧐 ? #Rave #Hardstyle #Teuf #Hardcore

♬ Meggido Origine Its A Dream DJ Panda – Meggido

Passion BPM : Bonjour Meggido ! Merci de nous accorder un peu de ton temps. Peux-tu commencer par te présenter rapidement ?

Meggido : Salut Passion BPM ! Merci de me recevoir, ça fait toujours plaisir. 🙂 

Je suis Meggido, j’ai 27 ans, je m’appelle Pierre-Louis et je suis originaire de Franche-Comté dans l’Est. Je vis en région parisienne depuis 2011 hormis un long séjour au Japon de 2016 à 2017 pour les études. Je suis graphiste et community manager freelance.

Je suis membre depuis 2016 de l’association Hardpulz qui organise des événements et promeut la Hardmusic en France. Je suis également manager de l’agence de DJ Harmony Agency et du label Kiss & Ride. J’ai donc plein de casquettes car j’ai plein d’énergie à revendre !

Passion BPM : Commençons par notre question habituelle, à quel BPM ton cœur bat-il ?

Meggido : En ce moment, il fait une sacrée arythmie selon les jours et les humeurs (rires). J’écoute beaucoup de Techno entre 128 et 140 BPM pour chiller, de la Trance / Hardtrance à 140 – 150 BPM pour voyager, du Hardstyle et du Raw pour garder le cap et plein de Hardcore en tout genre pour l’exutoire nécessaire en cette periode compliquée.

Passion BPM : Tu es donc membre de la team Hardpulz. Comment se porte l’équipe dans ce contexte particulier et comment faites-vous face à l’arrêt des soirées ? Avez-vous des projets pour l’après Covid ?

Meggido : L’équipe se concentre sur le quotidien, sur son emploi tout en tâchant de garder la tête et le moral hors de l’eau. Nous sommes tous dispatchés un peu partout en France donc nous ne nous sommes pas vus au complet depuis la soirée Spark City à Chambéry qui a été annulée le 13 Mars 2020, juste avant le premier confinement.

Comme beaucoup de structures, nous avons été coupés dans un bel élan en 2020. C’est donc un petit coup au moral pour tous vu que c’est une passion dévorante. Mais bon, on accepte et on prépare activement la reprise, on ne cherche aucune aide extérieure, on n’a pas beaucoup de frais de fonctionnement donc on est simplement en stand-by sans problèmes financiers. Nous aurons certainement Sickmode sur une prochaine date. On ne sait pas encore où mais on aimerait vraiment le faire vu que sa venue avait été annulée pour la dernière Spark City. Nous sommes en tout cas ultra chauds pour revenir en force dès que nous le pourrons !

Passion BPM : Tu as également un rôle important au sein du label Hardmusic français Kiss & Ride, lancé récemment. Peux-tu nous en dire plus sur ce label ? 

Meggido : Curieusement, en Hardmusic, la France a toujours eu un train de retard sur ses voisins alors que dans la musique électronique au sens large, nous avons une culture et une créativité incroyables, avec aux origines de l’Electro, les pionniers comme Pierre Henry, Jean-Michel Jarre, la French Touch, ou plus récemment les boss de l’EDM comme David Guetta ou DJ Snake.

Je savais que Nathan, un ami de longue date fan de festival et de musique électronique de tout type, avait une bonne connaissance de l’écosystème des labels musicaux. On avait l’envie commune de créer notre propre structure, avec une vision moins habituelle et plus légère, loin des codes habituels sombres et rouillés (littéralement) du Hardstyle pour lancer dans la lignée de ce que Hardpulz faisait une maison de disque d’un Hardstyle moderne pour tout producteur qui s’identifie à cette vision. 

Je suis directeur artistique assez couteau-suisse. J’écoute beaucoup de démos. J’ai réalisé quelques artworks pour nos EP et je m’occupe des réseaux sociaux du label. 

Nos objectifs sont de continuer à attirer des artistes qui comprennent notre envie d’un Hardstyle plus ouvert aux autres, moins dans sa niche et ne pas nous prendre la tête avec des business plans ou de la planification à outrance. Le label est un espace de liberté en 2021, loin des modèles neerlandais et plus proche de ce qui se fait dans la Bass Music comme Barong Family, Disciple, etc.

Passion BPM : Quelles sont les prochaines sorties prévues sur le label ?

Meggido : En 2020, nous sortions une release par mois. Là, nous sommes passés à un rythme de 3 releases par mois pour 2021. Nous avons fêté notre 17ème release le 18 mars dernier avec une track de The Last Projkt que j’aime énormément. 

Nous avons organisé le calendrier de manière à ce que les styles varient entre chaque track et univers. Les 3 prochaines sorties ne seront ni euphoriques, ni raw, ce sera puissant et mélodique, du Hardstyle tout simplement. 🙂

Nous avons une belle track du jeune Time Art et une d’un nouvel artiste appelé Apok. Je peux aussi vous annoncer en exclusivité que nous avons notre première release à plus de 170 BPM qui arrive avec un chouette remix d’une de nos premières sorties !

Passion BPM : Quel est ton ressenti en tant que DJ sur la crise sanitaire que nous vivons et qui impacte le milieu culturel et le monde de la nuit ? 

Meggido : J’ai beau être organisateur, agent, artiste et visiteur de festival, je n’ai pas ni la capacité ni la prétention de savoir si la crise est bien ou mal gérée. Ce que je sais, c’est que les conséquences sont dans tous les cas dramatiques pour la santé mentale des jeunes et des personnes qui ont habituellement comme exutoire la fête pour supporter leur quotidien. J’ai de nombreux témoignages de personnes seules, précaires, déprimées qui n’attendent que la reprise pour libérer tout le stress accumulé et à mes yeux encore pire redonner du sens à leur vie où le long terme a disparu, happé par les annonces et restrictions évoluant chaque semaine.

@meggidodj

Best Hardstyle Classics pour ta playlist ! Combien en connais tu ? Abonne toi pour la partie 2 🔔 #hardmusic #hardcore #rave #teufeurs #teuf #qlimax

♬ MEGGIDO Best Hardstyle Classic Part 1 – Meggido

Passion BPM : Pour contrer la morosité ambiante, tu t’es lancé il y a peu sur Tik Tok avec des contenus ultra positifs ! Tu viens d’atteindre les 50000 abonnés, bravo ! Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer sur ce réseau social ? 

Meggido : Merci ! J’ai créé mon compte début 2020 mais je n’avais posté que deux vidéos dans l’année. J’ai vraiment commencé à poster du contenu dessus fin janvier 2021.

Les réseaux sociaux, c’est mon métier. Tik Tok a la particularité de mettre l’humain avant le contenu. Ce réseau est jeune et change très rapidement tout comme son audience. J’ai vite remarqué le mépris et le dédain de plein de monde face à cela, à une époque pourtant où Facebook agonise. Ce n’est franchement pas beau de voir la quantité d’argent qu’il faut mettre pour toucher ses abonnés sur Facebook. Instagram commence à prendre cette même direction…

J’ai commencé pour le fun, j’en avais marre de voir des gens dessus se plaindre ou tirer la tronche. Donc je me suis dis : “et si je partageais ma bonne humeur, mes connaissances en Hardstyle et en musique électronique ainsi que mes tracklists ?”.

Avec mes compétences de graphiste en renfort et un clair désintérêt de l’image que je pouvais donner tant que je me faisais plaisir et que des gens apprenaient des choses, le combo a fait mouche et j’ai pris en 45 jours plus de 50 000 abonnés !  

Passion BPM : Tu as plusieurs formats sur Tik Tok comme les idées de playlists ou la présentation d’artistes que tu apprécies. C’est très instructif et cela permet d’introduire la Hardmusic auprès du jeune public. Tu comptais faire cela dès le départ ou cela t’es venu en faisant des vidéos ? 

Meggido : Je vois Tiktok comme un gigantesque terrain de jeu. Je ne pense pas chaque vidéo comme un objectif de vues en soi sinon je ferais continuellement des vidéos sur Angerfist, l’Uptempo, etc. J’envisage plus des extraits de 59 secondes d’une idée, d’une réflexion. Petit à petit, je teste des choses. Énormément de mes idées surviennent pendant mes lives avec ma communauté.

J’essaie d’aller vers des formats que les autres ne font pas pour que les gens puissent explorer le spectre entier en tant que communauté. Je poste par exemple très peu de vidéos réaction de Raw / Hardstyle actuel car plusieurs autres comptes le font très bien comme Macby par exemple.

@meggidodj

On part explorer les époques et mélodies de @drpeacockofficial 🎩 Connaissais tu ces sons ? #drpeacock #frenchcore #violin #rave #teuf #melody #sample

♬ MEGGIDO Derrière le son de Dr Peacock – Meggido

Passion BPM : Que penses-tu de l’audience de Tik Tok ? T’attendais-tu à avoir autant d’abonnés et à fédérer si rapidement une communauté ? 

Meggido : J’adore l’audience de Tiktok, littéralement ! Elle est tellement diversifiée et représentative d’un public idéal en soirée !

Un énorme problème de la communauté Hard jusqu’ici était le gate-keeping, c’est-à-dire la capacité à juger si telle ou telle personne avait le droit d’écouter et d’appartenir à la communauté. Par exemple, “les teufeurs n’ont pas leur place à Defqon“ ou encore “tu es trop jeune pour écouter ça”. 

Je sais que certains ont le poil qui se hérisse quand on parle des teufeurs, des jeunes, des fans d’autres styles non-électro mais ils composent une grande part de cette nouvelle audience. A mes yeux, s’adresser seulement à ceux qui connaissent les festivals Hard néerlandais, c’est de l’élitisme et du gâchis. 

On vit enfin une époque où un maximum de monde peut prendre conscience de l’incroyable richesse émotionnelle et humaine de ces styles de musique qui nous ont forgés dans notre adolescence. Je vois cette grande communauté sur mon compte Tiktok comme une chance, une mission et un bonheur de partager ça et donner (qui sait) la chance à quelques-uns de vivre les meilleurs moments de leur vie grâce à ça, comme moi je l’ai vécu depuis ma jeunesse, tout simplement. 

Passion BPM : Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un souhaitant se lancer sur Tik Tok pour parler Hardmusic ou de musique en général d’ailleurs ?

Meggido : N’ayez pas peur de prendre la parole pour dire ce que vous pensez, de vous montrer tel que la musique vous rend. Oubliez la critique le temps de délivrer votre message et votre vidéo.

On se fiche de l’algorithme et des vues. J’ai fait plein de tiktok à quelques centaines de vues au début. J’aurais pu les supprimer. Mais vous imaginez si d’un coup 50 voire 100 personnes débarquaient dans votre salon pour regarder ce que vous faites ? C’est incroyablement puissant aussi ! Donc allez à l’essentiel en 1 minute et si le message est bon, les gens vous trouveront.

Passion BPM : Tu fais des livesets sur Tik Tok. Mais tu as aussi une chaîne Twitch, pourquoi ne pas les avoir proposé dessus ? 

Meggido : Je vais donner mon avis personnel qui s’applique donc à mon usage et à ma vision.

Ces deux réseaux ne sont pas comparables et ce pour plusieurs raisons.

Les deux n’ont pas le même objectif, la même audience ni le même engagement. Là où Twitch excelle, le live, Tiktok ne va pas bien loin. Vice versa, avec Tiktok nous scrollons et nous découvrons continuellement des choses auxquelles nous ne sommes pas abonnés.  Avec Twitch, c’est au contraire un contenu que nous allons voir car nous sommes abonnés.

Twitch demande également bien plus de préparation, il y a de la technique derrière. On privilégie la forme plus que le fond. Sur Tiktok, en deux clics et un câble branché je suis live, je n’ai pas besoin de logiciel annexe.

En résumé, j’utilise Twitch pour parler à ceux qui me connaissent, j’utilise Tiktok pour parler à ceux qui ne me connaissent pas.

Passion BPM : Tu as fait l’année passée un set pour Clubbing TV. Peux-tu nous raconter comment ça s’est passé et nous donner ton ressenti sur cette expérience ? 

Meggido : En septembre 2019, je jouais à Dream Nation Festival sur la scène Hard Music. Clubbing TV en réalisait la captation Live. J’ai alors fait ce que je conseille à tout artiste, j’ai discuté avec les gens présents à la soirée (rires). Combien de fois je vois des personnes hésiter à parler à un DJ, un ami, une connaissance… C’est tellement de regrets potentiels que nous pouvons avoir le lendemain… Je suis donc simplement allé voir l’équipe Clubbing. Nous avons parlé musique. Vu que mon mix leur avait plu, ils m’ont dit de leur envoyer un mail pour convenir d’un passage dans leurs studios dans les mois qui suivaient. Je suis ainsi passé en janvier 2020 et janvier 2021 sur leurs antennes pour jouer la musique qui me plaît devant des milliers de téléspectateurs.

Je me suis donc rendu dans leurs locaux à Paris. J’ai vraiment été très bien accueilli. L’équipe était très bienveillante. Mon mix était préparé un peu à l’avance avec plusieurs morceaux à la fois connus mais aussi des sons de copains. Ils ont vraiment un matériel impressionnant, il y avait en tout 4 angles de vue… C’était très professionnel et tout était bien rodé. Une fois le live enregistré, ils m’ont donné la date de diffusion puis tout s’est bien planifié ensuite. C’était vraiment une belle expérience en tant que DJ.

Passion BPM : Que penses-tu des livestreams ? Est-ce la meilleure alternative avant le retour des festivals et des soirées ? 

Meggido : Un livestream est un livestream. Une soirée est une soirée. L’un ne remplace pas l’autre et n’a jamais eu la prétention de le faire. Le public est dans l’attente, les organisations aussi. Le livestream est donc le meilleur moyen de mettre en relation les deux en attendant une date de reprise physique. Mais évidemment, les sensations physiques, la pression acoustique, le côté social et le sentiment d’exploration manquent. C’est pour moi une bonne chose. On en a aussi réalisé quelques-uns avec plaisir pour ne pas abandonner les gens à leur solitude. Mais on ne doit jamais nous résigner à ne faire que ça, la réouverture doit venir quand le temps sera propice.

Et à mes yeux, ça passe par la vaccination, le respect des normes sanitaires, des mesures d’hygiène et un sens profond d’altruisme. Les gens égoïstes en 2021 sont les premiers artisans de leur propre malheur.

Passion BPM : Pour terminer, peux-tu nous dire quels sont tes projets et tes envies pour cette année 2021 ?

Meggido : En 2021, j’ai envie de donner le sourire à un maximum de monde, c’est plus précieux que jamais !

Cela passe par promouvoir plein de musique cool sur Tiktok, sur Kiss & Ride et sur Hardpulz, donner de la visibilité aux gens sympathiques et qui a mes yeux méritent d’y arriver, pardonner à ceux qui ne le sont pas car ils ont leur propres combats à vivre. Puis surtout revenir le plus vite possible en soirée pour voir le public et reprendre des couleurs musicales tous ensemble ! 

Passion BPM : Merci pour tes réponses et à très vite. Excellente continuation !

Suivez Meggido :

Facebook

Instagram

Tik Tok

Suivez Passion BPM :

Facebook

Instagram 

Suivez Hardpulz :

Facebook 

Instagram 

Site

Suivez Kiss & Ride :

Facebook

Instagram 

Youtube

Spotify

Une réflexion sur “Entre Tik Tok, Hardpulz et Kiss & Ride, rencontre avec Meggido

  1. Pingback: Villain, Rooler & Andy The Core débarquent à Lyon samedi prochain ! | Passion BPM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s