Dediqated : un événement pour l’Histoire

Samedi dernier, se tenait aux Pays-Bas l’événement Dediqated. Proposé par l’organisateur-phare de soirées Hardmusic aux Pays-Bas et dans le monde, Q-Dance, cet event avait pour vocation de fêter leurs 20 ans d’existence et de retracer l’histoire de la Hardmusic. 10 ans après “De Q-dance Feestfabriek” qui avait marqué les esprits, Q-Dance a-t-il fêté comme il se doit cette nouvelle décennie ? Voici notre réponse dans ce récap !

Un événement unique

Au moment de vous proposer ce récap, on se rend vite compte qu’il ne s’agit pas d’un événement comme les autres type Qlimax, Hard Bass ou Defqon.1…

Au programme, il n’y avait pas de set à proprement parler mais pas moins de 18 shows qui se veulent représentatifs des moments marquants de Q-Dance et de la Hardmusic ces 20 dernières années.

Tout était pré-enregistré et timecodé à la perfection, les shows s’enchaînaient à une vitesse folle avec quasiment aucune fausse note. On sent que Q-Dance a voulu caler un maximum de shows, de sons, d’artistes en peu de temps, ce qui était un véritable défi. Vouloir retracer 20 ans d’histoire en 11 heures de festival était très ambitieux mais c’était au final très réussi. Quiconque est passionné de Hardmusic sous toutes ses formes a pu avoir ses moments de nostalgie tout au long de la journée. 🙂

On peut regretter ce rythme d’enfer qui ne permettait pas de passer les morceaux en entier et qui laissait peu de place à l’improvisation mais c’était le revers nécessaire de la médaille. Il fallait vraiment se mettre dans un état d’esprit festif et en tant que spectateur d’un show plutôt que d’attendre tel ou tel artiste ou tel set pour vraiment profiter à fond de cet event.

Autre particularité assez rare, l’événement se tenait de jour en intérieur. Pour les habitués du Gelredome, ce fut bizarre de le voir de jour. C’est en tout cas assez plaisant de pouvoir vivre un festival en journée, c’est physiquement moins éprouvant.

Dès l’annonce de cet event, beaucoup le comparait à l’événement des 10 ans de Q-Dance en regrettant par exemple qu’il ne se tienne pas à l’Amsterdam Arena ou trouvait le prix trop élevé. La comparaison entre les 10 ans et les 20 ans pourrait avoir du sens. Cependant, en 10 ans, la popularité de la Hardmusic a bien changé de même que son industrie et les exigences de son public, les conditions économiques ne sont plus les mêmes, les moyens de Q-Dance sont également tout autre… Il y a en plus de cela une certaine aura autour des 10 ans de Q-Dance qui fait qu’il est difficile de comparer objectivement. Nous considérons donc vraiment Dediqated dans ce qu’il a d’unique.

Une scénographie et un show impressionnants

Si certains pouvaient en douter, Q-Dance a clairement mis les moyens dans ce qui est décors, scène et show. Nous en avons clairement pris plein les yeux et les oreilles. 🙂

Tout d’abord, en pénétrant dans le Gelredome, on remarque d’emblée 4 gigantesques structures aux 4 coins du dancefloor armées de décoration type couteaux, de lumières, de lance-flamme ou autres boules à facettes. On remarque d’ailleurs plusieurs statues rappelant des décorations de certaines Defqon.

Notre regard se porte ensuite sur la scène qui nous interpelle directement par sa taille gigantesque. Avant de la voir s’animer complètement, on remarque assez vite qu’elle est fidèle au teaser avec un gros écran au centre, des flèches aux extrémités et plein d’éléments “clins d’oeil” repris d’anciens décors comme la “fleur de lotus” de Qlimax 2008. Le décor dynamique faisait également penser à Qlimax 2012. Un énorme cercle entourait l’écran central avec une queue en bas à droite afin de former le Q de Q-Dance.

Comme si ça ne suffisait pas, le DJ booth était amovible et permettait aux artistes d’avancer dans la foule !

Les jeux de lumière étaient articulés de façon à ce qu’il y ait une vraie harmonie entre la scène et les 4 structures. Il y avait même des écrans au-dessus des bars pour prolonger l’expérience. On ne savait plus où donner de la tête, c’était assez fou !

Niveau lasers, nous étions servis avec pas moins de 15 lasers dont 9 au-dessus du public et 6 depuis la scène.

Quant à la pyrotechnie, nous n’en avons pas souvent vu autant en indoor, c’était vraiment impressionnant. De même que pour les jeux de lumières, les feux d’artifice et les lance-flamme étaient pilotés en parfaite cohérence entres la scène et les 4 colonnes. Q-Dance a aussi l’air d’aimer les confettis car ils en ont lâché presque toutes les heures !

Enfin, concernant la qualité sonore, il n’y a pas grand chose à signaler, c’était bien réglé dans les limites de ce qui est réalisable dans un stade. Il semble même qu’il y avait plus de speakers que d’habitude et le son était vraiment très bon même sur les côtés, les gradins ou en étant un peu plus reculé. C’était vraiment appréciable pour suivre le show d’un peu partout sans perdre niveau qualité sonore.

Nos (beaucoup trop nombreux) moments forts

Entre les 18 shows annoncés et les “mini” shows surprise à la gloire des events de Q-Dance, il nous est impossible de tout vous raconter dans le détail, il fallait vraiment être sur place pour vivre cela de l’intérieur. 🙂

Nous avons essayé de retenir plein d’infos sur les shows mais il s’est passé beaucoup trop de choses pour qu’on se souvienne tout ! Voici donc un top 5 des moments qui nous ont marqué afin que vous puissiez au moins saisir le côté historique de cet event.

5. Future Heroes

Ce show mettait à l’honneur la nouvelle vague d’artistes qui brille aujourd’hui sur la scène Hardmusic. 

De base, le show prévu devait tourner autour de D-Sturb, Frequencerz, Rebelion, Sub Zero Project et Warface mais il y a eu un show surprise de Phuture Noize qui n’était pas pour nous déplaire de même que Ran-D qui est venu pour plusieurs de ses morceaux. Il y avait au final tous les gros artistes du moment réunis au même moment, c’était assez dingue ! Le final par Sefa a encore fait monter la température d’un Gelredome déjà chaud bouillant pour la conclusion d’un show monstrueux.

4. Masters Of Melody 2

Il y avait lors de cette journée 2 shows intitulés “Masters Of Melody”. Comme leur nom l’indique, c’était l’occasion de revenir sur les mélodies qui ont marqué l’histoire du Hardstyle. Le deuxième show animé par Atmozfears, Audiotricz, Keltek et Sound Rush mettait à l’honneur les titres euphoriques qui ont marqué l’histoire récente. A coups de Release, This Is The Time ou encore Reawakening, il était impossible de ne pas avoir de frissons, c’était clairement un de nos meilleurs moments de la journée. 🙂

3. Power Hour

Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre avec un Power Hour en mode indoor et nous n’avons pas été déçus ! Ils ont repris tous les ingrédients qui ont fait le succès de ce show à Defqon.1 depuis plusieurs années malgré que ce soit en intérieur et nous nous sommes amusés comme jamais. Le désormais traditionnel left right, le trash moment, le bordel avec les frites en mousse, les matelas pneumatiques ou autres ballons, tout y était !

2. Le top 25 Hardstyle

Le top 25 Hardstyle a conclu en beauté cette magnifique journée sur l’éternel Live The Moment de JDX et Sarah Maria qui mérite amplement cette première place. L’ensemble du top est plutôt cohérent et représentatif des 20 années de Hardstyle qui se sont écoulées sans être biaisé par le raw qui domine aujourd’hui, ce qui est un bon point. Même si bien sûr, chacun aimerait avoir ses titres préférés tout en haut !

1. The Birth Of Raw

En tant qu’amateurs de raw de la première heure, nous plaçons le show “The Birth Of Raw” tout en haut de nos moments préférés. Ce fut 40 minutes d’une rare intensité avec tous les titres qui nous ont fait aimer le raw et les souvenirs qui vont avec. Le remix d’Octavius Augustus, Bitch des Frequencerz, le Strike de Crypsis ou encore Das Weite Land de Jack of Sound, c’était vraiment fou. L’ambiance était fantastique à ce moment.

On aurait pu citer les hommages aux labels Scantraxx, Fusion Records et Dirty Workz, aux légendes italiennes et australiennes ou encore aux teams Qlubtempo et Early Rave Rebels sans qui la Hardmusic n’existerait certainement pas aujourd’hui. Sans oublier bien sûr le show World Of Madness avec les légendes Headhunterz, Noisecontrollers et Wildstylez.

Un event qu’il ne fallait pas rater

En tant que passionnés de Hardmusic depuis une dizaine d’années pour certains, il est peu de dire que nous avons vraiment pris notre pied. Nous sommes partis du Gelredome des souvenirs plein la tête qui resteront gravés dans les mémoires de tous les vrais passionnés de Hard qui étaient présents. 🙂

La Hardmusic est souvent incomprise mais accompagne des milliers de personnes depuis plusieurs années que ce soit dans les bons comme dans les mauvais moments. Dediqated a permis à chacun de passer par toutes les émotions que le Hard peut procurer et a de nouveau prouvé ce en quoi le pouvoir cathartique de cette musique est unique en son genre.

En parlant des origines, du passé mais en faisant également la part belle au présent et au futur de cette Hardmusic que nous chérissons tant, Q-Dance a bien su résumer ses 20 ans d’existence.

Si le concept de l’event était quelque peu déstabilisant, Q-Dance a relevé ce défi avec brio en nous régalant niveau show visuel, comme à leur habitude.

Le contrat est donc, pour nous, plus que rempli. On se donne donne rendez-vous en 2030 pour les 30 ans ?!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s