Spark City by Hardpulz, soirée réussie !

Après deux premières soirées prometteuses à Chambéry en 2019, Hardpulz était de retour en force samedi dernier en Savoie avec leur tout nouveau concept, Spark City ! 

Autour de 3 véritables têtes d’affiche de la scène Hardstyle-Raw, cet événement s’annonçait sous les meilleurs auspices. 

Session de rattrapage avec notre récap pour ceux qui n’étaient pas présents !

Un endroit grand et chaleureux 

Comme pour les soirées Strike l’an passé, la soirée se déroulait au Palace. Il s’agit du plus grand complexe nocturne de Savoie, situé au nord de Chambéry. 

D’une capacité maximum de 1800 personnes, nous mettons un certain temps à faire le tour du propriétaire une fois sur place. Au-delà d’un dancefloor assez imposant, le lieu dispose d’une scène secondaire et même d’un restaurant à l’étage (fermé pour la soirée) donnant directement sur le mainstage. 

Il y a énormément de banquettes, de tables et de chaises pour se poser que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, c’était vraiment appréciable. Il y a même une piscine sur la terrasse … que nous n’avons pas testée !

Il faut savoir que le lieu n’a pas été entièrement privatisé par Hardpulz. La scène secondaire était animée par le DJ résident habituel du Palace avec une programmation généraliste.

Les différents barmans et la sécurité étaient les employés habituels du lieu.

Les tarifs au bar étaient des prix classiques de boîte, 5€ le demi et 10€ le Hard + energy drink par exemple. Il n’y avait pas vraiment de restauration sur place en dehors de pizzas qu’on pouvait demander au bar.

Une ambiance bon-enfant et fraternelle

L’ambiance tout au long de la soirée était vraiment très bonne.

Le public a donné beaucoup d’énergie, toujours avec le sourire et dans un esprit bienveillant. Les titres étaient repris en chœur, on sentait que les passionnés présents étaient assez connaisseurs dans l’ensemble. Les artistes ont semble-t-il apprécié à l’image de Niels des Frequencerz qui s’est jeté dans la foule à la fin de son set !

Nous avons également aperçu beaucoup de monde passer quelques minutes dans la salle généraliste pour délirer sur du Louise Attaque, du Bob Sinclar, 3 Cafés Gourmands et même sur du Scooter ! C’était très bon-enfant, l’occasion de prouver une nouvelle fois l’ouverture d’esprit et le côté festif propres au public Hardstyle.

Vice-versa, certaines personnes venues pour la soirée généraliste se sont aventurées sur la scène Hardpulz ! Cela a ajouté une dimension familiale à l’événement qui correspond bien à l’esprit de la Hard Family.

Il y avait également une sorte de “Photomaton” qui pouvait permettre de prendre des vidéos de quelques secondes qui tournaient ensuite en boucle sur les différents écrans, c’était amusant !

Une scène et un show étincelants

Le thème Spark City a été appliqué à la lettre. 

Le côté City (ville) se retrouvait dans la structure des gros buildings sur les deux côtés de la scène qui a demandé de longues heures de montage aux bénévoles de Hardpulz !

Les lumières colorées qui les traversaient donnaient ensuite le côté Spark (étincelle).

Pour accompagner cette scène réussie, les lights étaient gérés de manière efficace. 

Quant au son, il manquait légèrement de basses par moment mais était largement au-dessus de la moyenne d’autres boîtes du même calibre.

Des sets réussis et progressifs

Après un début de soirée en mode Bass House avec SPOT, Tonny Flash a démarré les hostilités avec une bonne vingtaine de minutes d’Hardtrance et de Early Hardstyle qui a ravi les amateurs. Il est passé en oldschool quelques minutes avant de partir sur des titres plus récents comme Heartbeat de Wildstylez, l’anthem de Qlimax 2016 par Coone ou encore Keep Me Awake d’Atmozfears qu’on n’entend plus tant que ça maintenant. Une bonne mise en bouche !

Insuspect s’est chargé dans la foulée de faire monter la température en commençant par de l’euphorique dont beaucoup de D-Block & S-te-Fan (Music Made Addict, Fallen Souls, World Renewed…) qu’il semble apprécier particulièrement. En deuxième partie de set, on passe en mode raw avec du Sub Zero Project ou encore l’incroyable Light The Fire d’Aftershock et ses kicks d’intro destructeurs.

Fury a pris le relai avec ses productions raw mais également celles de ses collègues français dont Brutality qui va bientôt sortir un album. Parait-il aussi que l’anthem de Hardkaze 2020 a été joué… Mystère ! Ce set a en tout cas été particulièrement bien accueilli par un public chaud bouillant.

Place désormais aux premiers guests internationaux avec le duo Frequencerz. Fidèles à eux-mêmes, ils ont mis le feu à coup de dancefloor killer tracks dont leurs titres et leurs collabs notamment avec Phuture Noize (mention spéciale au remix de Fatality). Ils ont joué également pas mal de Ran-D, du Warface, du D-Sturb et plus encore pour bien se mettre en mode raw !

Leur protégé Rejecta prenait ensuite le contrôle des platines et il a littéralement cassé le Palace avec tous ses principaux titres dont Hardness et Give A Damn qu’on affectionne particulièrement. Il a passé très peu de titres d’autres artistes mais mention spéciale au Necromancer d’E-Force qui est un morceau incroyable.

Le duo écossais Rebelion a pris la suite en mode Extra Raw avec un set qui a plu aux adeptes de cette branche du Raw. 

Enfin, Meggido s’est chargé de conclure avec un voyage d’une heure tantôt en Hardcore mainstream avec du AniMe, en Industrial avec du Ophidian, en Frenchcore avec du Sefa et même avec de l’Uptempo sur la fin. Il en a aussi profité pour jouer sa dernière track avec Antracks, Exterminate. C’était un super set pour conclure une soirée majoritairement raw mais qui a permis de passer en revue un peu tous les styles de Hardmusic.

Le tout était animé par MC L Scream qui a donné tout ce qu’il avait pour chauffer le public !

On en redemande !

Avec un lieu grand et chaleureux, une soirée qui passe en revue tous les styles de Hardmusic, un public et des artistes de renom chauds bouillant, une ambiance familiale et des bénévoles à fond, le tout pour moins de 20€, que demander de plus ?

Merci à Hardpulz et au Palace pour cette soirée réussie. On signe volontiers pour une nouvelle soirée du genre !

Merci enfin à Bpm-Go pour le voyage en bus depuis Lyon. L’équipe de chauffeurs et les accompagnateurs sont toujours très sympathiques et sérieux quand il le faut.

En attendant, gardez un œil sur l’actualité de Hardpulz pour ne pas rater leurs prochains événements !

Une réflexion sur “Spark City by Hardpulz, soirée réussie !

  1. Pingback: Events reportés, annulés… On fait le point ! | Passion BPM

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s