Top 5 des raisons de venir à Dream Nation

Notre équipe couvrira le festival Dream Nation qui se tiendra du 20 au 22 septembre prochain sur Paris.
Autour d’une line up pointue regroupant les univers Hardmusic, Psy, Bass Music et Techno, Dream Nation va ériger Paris comme capitale de la musique électronique le temps d’un week-end.
Si vous ne connaissez pas ce festival ou si vous hésitez encore à prendre votre place, voici notre top 5 des raisons de venir participer à ce rassemblement unique en France.

Top 5 Dream Nation - Passion BPM

Fini l’after de la Techno Parade, place à 3 soirées

Réputé principalement pour être l’after officiel de la Techno Parade depuis maintenant 5 ans, Dream Nation se déroulera cette année une semaine avant, ce qui sera une première pour le festival.

Vous pourrez donc garder toute votre énergie pour l’event qui se tiendra cette année encore en 3 temps.

Le main event du samedi rassemblera près de 40 artistes et plus de 15 000 festivaliers aux Docks de Paris à Aubervilliers (accès métro ligne 12 et périphérique Sortie Porte d’Aubervilliers en voiture). L’ensemble des univers Electro, Techno, Dubstep, Drum & Bass, Progressive, Psy, Hardstyle et Hardcore seront représentés autour de 4 scènes.

Pour les amateurs de Techno et d’Acid, vous pourrez commencer dès le vendredi soir avec le collectif Possession qui prendra possession du Dock Eiffel (accès métro ligne 12) en mode warehouse.

Enfin, si vous n’êtes toujours pas rassasié, un after aura lieu le dimanche de 7h à 14h à la gare des Mines à 100 mètres des Docks du Paris autour de 3 scènes Bass Music (by the Bass Society), Psy (by AZ Techno) et Techno (by La Quarantaine).

Une programmation pointue et variée

Top 5 - Dream Nation - Line up - Passion BPM
Ce festival a la particularité de brasser quatre grandes familles que sont la Techno, la Psy, la Bass Music et la Hardmusic.

Les événements éclectiques de ce type se font assez rares dans la capitale pour être soulignés de même que la scène Bass Music en particulier qui est de moins en moins active.

Les artistes qui seront présents n’ont pas été choisi au hasard et sont pour la plupart des pionniers ou des leaders dans les différents mouvements qui sous-tendent ces 4 grands univers de la musique électronique.

Côté Electro – Techno, il y en aura sur les 3 jours du festival avec des artistes comme Luke Slater, ténor de la Techno anglaise, ou encore Keith Carnal, doué d’une techno mentale et dansante.

Côté Psy – Prog, on retrouvera les légendes Infected Mushroom, classées 5 fois dans les 20 premiers du Top 100 DJ Mag, ou encore Ritmo, faiseur de sons à charges émotionnelles.

Enfin, niveau Drum’n Bass – Dubstep, mixeront entre autres Downlink, fondateur du RoboStep, Figure, le spécialiste du Drumstep, ou encore Megalodon de retour après sa venue en 2017 qui nous avait enchantés.

Une scène Hardmusic repensée et avec du raw !

Alors que le scène Hardmusic tournait essentiellement autour du Hardcore, de la Hardtek et de la Frenchcore lors des précédentes éditions, il y aura cette année une grosse partie Raw Hardstyle avec des artistes majeurs du genre.

Radical Redemption, présent depuis maintenant 5 ans dans le top 100 DJ Mag, sera présent pour faire honneur au raw dont il est un sinon LE leader incontesté en ce moment. Nous entendrons très certainement l’edit de son dernier Brutal qui fait du bruit en ce moment.

Avec lui, le duo écossais Rebelion qui grimpe d’année en année avec des prestations remarquées notamment en France sera de la partie avec ses kicks violents et son style complexe mixant des styles allant du metal au hip hop.

Un autre duo, cette fois-ci italien et qui fait beaucoup parler de lui avec ses kicks extra raw et son style bordélique sera également du déplacement. Il s’agit bien évidemment de Malice. Soyez prêts car Aleandro et Davide débordent d’énergie aux platines !

Enfin, même s’il produit aujourd’hui autant du Hardcore que du Raw, notre X-Pander national délivrera un set certainement hybride et plein de surprises. Vous pourrez d’ailleurs retrouver une interview exclusive après l’événement.

Côté Hardcore et ses dérivés, il y aura du très lourd aussi avec Papa Partyraiser, la légende Neophyte, le pionnier Rob Gee, un des piliers du Hardcore français Tieum, le déjanté Andy the Core, l’intenable billx, la jolie Lady Dammage et enfin le “bomb dropper” N-Vitral dont vous retrouverez une interview exclusive ce jeudi sur notre site.

Une ambiance underground

Au-delà de cette programmation de qualité, Dream Nation met également un point d’honneur à proposer une ambiance résolument industrielle à l’événement.

La soirée du samedi se déroulera dans les mythiques Docks de Paris, classés patrimoine culturel national. Le lieu sera totalement aménagé avec un grand espace extérieur afin d’en créer un gigantesque terrain de jeu avec bien sur les dancefloors mais également des animations de la part d’artistes de cirque, d’échassiers, d’acrobates ou de jongleurs.

Quant aux scènes, elles seront décorées avec soin et seront équipées de matériel haut de gamme pour assurer des projections vidéo et des jeux de lumières de haute volée, tout en respectant les univers propres à chaque famille et à chaque artiste.

L’opening, quant à lui, se déroulera dans le Dock Eiffel. Situé au sein des mythiques entrepôts des Magasins Generaux de la ville de Paris, le Dock Eiffel est une warehouse faite de pierre et de métal. Autour de battles d’artistes inédits et explosifs sur des rythmes Techno et Acid sans concession, attendez-vous à revivre l’ambiance des premières raves au Royaume-Uni ou encore l’état d’esprit berlinois.

Pour le Closing du dimanche, cela se passera tout simplement dans une ancienne gare. Située à 100 mètres des Docks de Paris, la Gare des Mines est une friche industrielle fondée sur les vestiges d’une gare à charbon désaffectée. Dans un décor fait de tôle, de briques et autres graffitis, c’est dans une ambiance brute et unique que vous pourrez terminer votre voyage.

Une organisation optimisée

Initié depuis plusieurs éditions déjà, le système de paiement en cashless qui est de mieux en mieux maîtrisé et généralisé désormais dans la majorité des gros événements en France sera reconduit cette année.

Vous pourrez créer votre compte et le créditer sur le site suivant : dream-nation.pass-conso.fr. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à récupérer un bracelet sur place qui vous permettra de régler vos consommations au bar. S’il vous reste de l’argent, vous pourrez vous faire rembourser jusqu’au 25 septembre 23h.

Vous pourrez également payer directement avec votre mobile via l’application Lyfpay. Vous n’aurez qu’à télécharger l’application, rentrer votre carte bancaire puis présenter un QR Code aux bars pour régler vos consommations.

Concernant les vestiaires qui avaient été un gros problème notamment lors de l’édition 2017, le système de lockers autonomes sera reconduit cette année, ce qui devrait limiter encore les temps d’attente !

Alors convaincus ?

Prenez vos préventes pour Dream Nation sans plus tarder et rejoignez l’event Facebook pour avoir toutes les infos utiles sur le festival !

Suivez Dream Nation :

Site Internet
Facebook
Instagram
Twitter

Suivez Passion BPM :

Facebook
Instagram
Twitter

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s