Defqon.1 2019 : Conclusion (récap partie 5/5)

Les 28, 29 et 30 juin derniers se tenait l’édition 2019 du festival Defqon.1 aux Pays-Bas. Avec un mainstage encore plus impressionnant que d’habitude et des shows visuels de haute volée, cette édition a encore fait s’enfiévrer des dizaines de milliers de passionnés de Hardmusic venus des quatre coins du monde.

Pour vous immerger au mieux dans l’univers Defqon, nous vous proposons un récap ultra complet de l’événement en plusieurs parties !

Aujourd’hui, on vous propose de conclure avec quelques chiffres sur l’édition de cette année et quelques éléments par rapport à l’édition 2020 !

Retrouvez les premières parties de notre récap :

– Rappel de ce qu’est Defqon.1, présentation du camping et du site. ICI
– Panorama des scènes. ICI
– Retour sur les moments forts. ICI
– Les sets. ICI

Defqon.1 2019 en chiffres

En parcourant la presse néerlandaise, nous avons pu glaner quelques chiffres intéressants ou insolites concernant l’événement.

En moins de 52 heures, Q-Dance a enregistré plus de 5,5 millions de sessions de visionnage pour tous les flux en direct sur toutes les plateformes. Cela a encore battu le record de téléspectateurs de l’année dernière.

Au plus fort de l’événement, 65 000 visiteurs se sont rendus sur le site du festival à Biddinghuizen. Au total, 78 000 participants venant de 110 pays différents ont assisté à Defqon.1 2019. Les derniers weekend warriors sont partis lundi après-midi à 15h. Ces chiffres sont cependant à prendre avec des pincettes, aucune communication officielle de la part de Q-Dance n’a confirmé ou infirmé ces chiffres.

Les secouristes et les différents services de police parlent d’un événement sécuritaire, sans incident majeur.

Il y a eu 31 arrestations, principalement pour des téléphones volés.

90 plaintes concernant des nuisances sonores ont été reçues via le site web et deux par téléphone. De nouvelles plaintes ont été reçues après l’événement. Les résultats des mesures de bruit et les réclamations sont en cours d’analyse.

Vers des changements majeurs pour Defqon.1 2020 ?

Toujours via la presse néerlandaise, on apprend que Q-dance a eu un nouveau permis permettant au festival d’augmenter les decibels mais surtout d’avoir un jour de plus !

Malheureusement, on apprend aussi que les riverains des villages aux alentours ne sont pas pour et souhaitent porter l’affaire en justice contre ce nouveau permis… Certains riverains se sentent effectivement lésés car des communes avoisinantes ont une grosse compensation financière et d’autres moins.

On peut imaginer que c’est surtout une histoire d’argent qui devrait se régler à l’amiable entre les différentes parties. C’est effectivement une manne financière tellement importante sur ce secteur juste pour un week-end que tous les partis trouveront à coup sûr un compromis.

Concernant l’ajout d’un jour supplémentaire, cette rumeur se répand déjà depuis l’année dernière et pourrait bien finir par être confirmée. 

En tout cas, il faut raison garder et attendre les communications officielles de Q-Dance sur ces sujets avant de tirer des conclusions.

Un nouveau cap de franchi à valider en 2020

Pour conclure sur cette cuvée 2019 de Defqon.1, on peut simplement dire merci à Q-Dance pour cette nouvelle édition réussie. En sortant la plus grosse scène de l’histoire du festival ainsi que des shows d’un tel niveau, on peut dire que Defqon.1 a encore passé un cap cette année.

Avec les rumeurs d’élargissement du festival à un jour de plus pour 2020 qui se précisent de plus en plus, on ne peut qu’être confiant pour l’avenir de Defqon.1 aux Pays-Bas.

Malgré la chaleur parfois handicapante cette année qui a tranché avec la pluie systématique des dernières années, l’énergie déployée par le public pendant ces 3 jours a été incroyable. Le côté familial de l’événement reste intact malgré sa popularité grandissante année après année, ce qui est un très bon point.

On espère que cette édition de Defqon.1 vous a plu si vous y étiez ou que notre reportage vous a motivé à venir (re)tenter l’expérience en 2020.

En tout cas, n’hésitez-pas à partager l’article et on espère vous voir nombreux l’année prochaine !

Merci à BPM-Go avec qui une partie de l’équipe est partie en bus au départ de Lyon. Le véhicule était impeccable et bien climatisé. Il y avait une très bonne ambiance laissant place à la fois à la fête et au repos dans un excellent état d’esprit. Nous vous conseillons vivement de partir avec eux en festivals.

Enfin, nous remercions Sylvain Boulenger, Christophe Chaignon et Thomas Chevrel pour leurs témoignages et leurs informations qui ont permis d’étayer notre article.

Suivez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter !

8 réflexions sur “Defqon.1 2019 : Conclusion (récap partie 5/5)

  1. Pingback: Retour sur l’Electroland 2019 | Passion BPM

  2. Pingback: Le Bask : Pionnier du Frenchcore | Passion BPM

  3. Pingback: Récit d’une journée à Tomorrowland 2019 | Passion BPM

  4. Pingback: Retour sur Creamfields 2019 | Passion BPM

  5. Pingback: N-Vitral : The Bomb Dropper | Passion BPM

  6. Pingback: Top 4 des raisons de venir à WTK ! | Passion BPM

  7. Pingback: Qontinent 2019 : un festival qui a passé un cap | Passion BPM

  8. Pingback: What The Kaze 2019 : la fête est totale ! | Passion BPM

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s