Qlimax 2018 : Le changement, c’est maintenant ?

Le 24 novembre dernier a eu lieu la 18ème édition de Qlimax, un des events Hardmusic phares. Cette édition 2018 était considérée comme celle du changement pour l’organisateur Q-Dance avec entre autres une belle mise en avant du futur du Hardstyle. Un membre de la team était présent, REPORTAGE !

Lieu et organisation

Comme chaque année, Qlimax a lieu au Gelredome, qui est un stade pouvant accueillir plus de 20 000 personnes.

On note une nouveauté cette année au niveau des places, elles sont personnalisables. Cela permet de limiter les ventes au marché noir et c’est une bonne idée pour éviter les arnaques.

Pour l’organisation, c’est toujours aussi rapide et il y a donc peu d’attente pour rentrer dans le stade. Malheureusement, la fouille a été très minimaliste, on m’a clairement fouillé que le haut du corps. Beaucoup de personnes avec qui j’en ai discuté ont eu le même ressenti.

Au niveau de la nourriture et des boissons, nous payons avec la carte du stade qui est récupérable à des bornes ou à des guichets (la borne était plus rapide mais peu de gens le savaient). Pour les prix, c’est la même histoire depuis maintenant 3 ans. Seul changement visible, le fournisseur de bière n’est plus Heineken mais Jupiler, la célèbre bière belge.

Show et ambiance

Cette année, Qlimax a su se rattraper par rapport à la scène de l’édition de 2017. Nous avons eu droit à une superbe scène évolutive qui représente le visage d’une Geisha cachant derrière elle un grand écran pour la faire « évoluer ». Cette scène est clairement inspirée d’un personnage de « Ghost in The Shell » qui est une geisha robotisée ouvrant son visage pour faire apparaître une mitraillette. Ensuite, le petit écran qui était au-dessus de la scène pour annoncer les artistes était une bonne idée d’autant plus que les lights dessus rendaient le show et les transitions entre les artistes encore plus dynamiques. Pour le show en général, comme toujours, il est à couper le souffle. La pyrotechnie et le lightshow sont toujours aussi beaux et on a encore eu droit à de superbes lance-flammes qui étaient un plus l’an dernier (surtout pour Phuture Noize).

L’ambiance de Qlimax change d’année en année. Si elle reste toujours aussi familiale, passionnée et survoltée dans l’ensemble, on remarque aussi que beaucoup de néophytes (faisant pour certains leur 1er event Hard) sont présents dans un état d’esprit légèrement différent. Ce n’est pas un mal, c’est la popularité du style et de l’event qui veut ça. Mais j’ai pu voir certaines personnes être statiques pendant des heures (et je ne parle pas de repos là) ou avoir des comportements inadaptés voire dégradants, ce qui est dommage.

Enfin, nous ne pouvons pas ne pas parler d’un autre gros bémol également pendant la soirée qui est en grande partie dû au manque de fouilles. Des voyous ont lâché des sortes de bombes lacrymogènes qui ont littéralement touché tout le stade. Pendant plus de deux heures, on ne pouvait pas rester dans certains endroits du stade sans avoir les yeux et la gorge qui piquent. La sécurité a pu les choper quand ils ont tenté de lâcher une troisième bombe. Cette technique est soi-disant utilisée par les pickpockets qui profitent du mouvement de foule pour dérober des individus.

 

Sets :

Le thème cette année était « The Game Changer ». Et au vu du line-up très discuté, on peut voir des petites ambitions de changement. Malgré tout, cela reste un line-up qui ressemble un peu à celui de l’an dernier mais avec quelques variantes. Da Tweekaz étaient déjà là l’an dernier mais ils étaient cette année présents en tant que Tweekacore par exemple.

Faisons le tour des sets !

Luna: premier set de la soirée et quel set ! Luna a su clairement nous mettre en jambes en passant des tracks oldschool et des classiques puis en finissant sur de la raw. Nous avons pu entendre Project One – Rate Reducer (Headhunterz Remix) ou encore le tout nouveau son de Crypsis, Combination Style. Un set clairement parfait pour commencer cette Qlimax.

Sound Rush : Les jumeaux sont clairement dans une continuité du set de Luna en passant à la fois leurs tracks comme Take It All ainsi que des tracks très oldschool comme Scope Dj avec Rock Hypnotic Again (version 2011). Ils ont aussi joué un magnifique mash-up d’anciens anthems de Qlimax. Un set parfait pour leur 1ère Qlimax qu’ils méritent amplement.

Coone : Après un set des jumeaux, difficile de faire mieux. Mais Coone comme toujours surprend et son set était clairement superbe. Il a passé Coone ft. Jelle Van Dael – Superman puis LA track de Keltek qui est Dark Sun pour finir sur son anthem Qlimax de 2016.

Bass Modulators : Ce set est joué quelques semaines après la sortie de leur album Limitless. Le duo a commencé avec la track du même nom et la plupart des titres de l’album dont l’excellent remix d’Oxygen par Clockartz. Un set plutôt bon dans l’ensemble.

Wildstylez Live : Premier live solo de sa carrière pour Wildstylez et on peut dire qu’il a réussi une belle performance. Il a joué Heartbeat ou encore son anthem Qlimax de l’année dernière. Il a fini en beauté avec son remix de Legends Never Die.

Sub Zero Project : Le set des anthem makers de cette année. Et quel set ! Ils ont clairement montré qu’ils n’étaient pas là pour rigoler. Ils ont joué pas mal d’edits comme celui de Basstrain qui est dévastatrice ou encore un edit de Adagio for Strings de Tiesto. Ils ont fini avec leur track Outbreak qui est issu de leur premier album éponyme qui sortira bientôt.

Tweekacore : Seul set de la soirée que je n’ai pas vu car il ne m’intéressait pas vraiment. J’ai seulement assisté à la fin avec un magnifique remix de Circle of Life qui a su faire revivre des souvenirs de ce super film qu’est le Roi Lion. Personnellement, je pense que ce genre de set n’a pas sa place dans une Qlimax mais c’est un vaste sujet de débat.

Phuture Noize : Clairement mon deuxième set favori de la soirée ! Phuture Noize, comme a son habitude, a su nous faire vibrer. Il nous a joué la plupart des morceaux de son dernier EP A New Day et de son dernier album Black Mirror Society. Mais il a également joué deux sons de Apexx qui sont I go Insane et Cold Steel. Il y a eu ensuite un petit « surprise act » de 15 minutes lors duquel Sub Zero Project ont rejoint Phuture Noize pour jouer deux plaques dont leur fameuse collaboration We are The Fallen.

B-Freqz : Gros set du trio composé de Frequencerz et B-Front. C’était une bonne mise en bouche avant le Hardcore avec leur fameuse track Eclipse ou encore les morceaux du dernier EP, Stealth Mode, de Frequencerz qui est clairement du pur bonheur.

Dr Peacock : Dernier set de la soirée et pas des moindres ! Pour la première fois, la Frenchcore s’invite à Qlimax. Le set de l’homme au chapeau melon était clairement terrible avec évidemment essentiellement de la Frenchcore comme le titre Trip To Romania qui est une collab avec Floxytek mais également du Hardcore avec notamment une track de Andy the Core en collaboration avec F-Noize qui se nomme InnovHate.

En conclusion, Q-Dance a su montrer son envie de changement avec ce line-up qui change la donne et l’arrivée de l’Happy Hardcore et de la Frenchcore. Mais cette édition était aussi et surtout une mise en avant du futur du Hardstyle avec Sound Rush, Sub Zero Project et Phuture Noize. Ce fut au final une édition en demi teinte avec des sets et une scène a la hauteur des espérances mais aussi un line up très critiqué et des problèmes de sécurité. Reste maintenant à Q-Dance d’assumer ce changement et de continuer sur cette lancée l’année prochaine.

Enter the realm of Qlimax 2018 | The Game Changer once more.

Posted by Qlimax on Wednesday, December 5, 2018

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s