Qlimax 2015 : Retour sur le festival mythique de Q-Dance

D’année en année, la Qlimax ne cesse d’évoluer et de prendre de la valeur. L’édition 2015 de ce festival était pleine de rebondissements ! Loïck, de l’équipe de Passion BPM, vous fait revivre le déroulement des festivités !

Qlimax… Rien que ce nom fait palpiter les cœurs des aficionados de la Hard EDM, grâce à la magie du lightshow et à la qualité des sets qu’envoient les plus grands DJ Hardstyle du moment. J’ai donc décidé de renouveler mon expérience pour la 4ème fois au Gelredome d’Arnhem. Sans aucun regret.

Nous arrivons vers 21h15 à Arnhem. On est plus ou moins en retard mais tout ce qui compte, c’est que nous sommes arrivés à bon port. On récupère nos billets, « Entrée E ». Mais il a fallu faire le tour du Gelredome pour trouver l’entrée. On prend donc nos casiers et les tokens pour la soirée, puis on passe la fouille qui était plutôt longue comparée aux anciennes éditions (peut-être à cause de ce qui s’est passé récemment). Nous sommes entrés au chaud vers 22h15 donc un peu après le début du Warm-Up par Isaac.

 

Arrivée au Gelredome.

Arrivée au Gelredome.

Lasershow durant le set d'Isaac.

Lasershow durant le set d’Isaac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vais donc commencer par le décor que nous a concocté Q-Dance : Il y a eu comme un mélange de la scène de Reverze 2015 pour les plateformes mobiles et d’Hard Bass 2014 pour la scène. J’ai été étonné par ce choix ! Notons d’ailleurs que le devant de scène était en hauteur comparé au reste de la fosse, ce qui nous a permis d’être au plus près des artistes. Il fallait cependant regarder où on marchait car le moindre faux pas pouvait nous amener à tomber par terre. Comparée à l’année dernière, la scène était plus dynamique grâce aux « colonnes » pivotantes et ces deux murs de LED’S qui rendaient plutôt bien dans l’ensemble. La pyrotechnie était aussi au rendez-vous et les flammes jaillissaient sur une hauteur assez conséquente.

La scène de Qlimax 2015.

La scène de Qlimax 2015.

Point positif qui va ravir quelques « anciens » : les costumes étaient de retour ! Absents depuis Qlimax 2011, Q-Dance a décidé de les faire revenir pour cette édition 2015 !

Concernant le lightshow, on peut dire que nous avons été gâtés ! Quand les gros drops arrivaient, c’était tout un jaillissement de lumières et de couleurs qui enchantaient le Gelredome. N’oublions pas bien sûr les lasers qui envoyaient du tonnerre durant une bonne partie de la soirée et qui font toute la force de la Qlimax. Chapeau-bas sur ce coup !

Un lasershow saisissant !

Un lasershow saisissant !

MC Villain

MC Villain

Certaines personnes rebutaient sur Villain, le MC de cette Qlimax. Il faut savoir que d’habitude, c’est MC Ruffian qui prend le dessus. Voir Villain est quelque chose d’inhabituel dans une Qlimax même s’il était en B2B avec Ruffian. Le résultat ne change pas trop mais ses habitudes n’ont pas changées comme « couper » le son pour dire « put your hands up c’mon! ». Heureusement qu’il ne passait pas son temps à parler durant une bonne partie des sets, point positif comparé à Ruffian.

Parlons désormais des sets, et je peux vous dire que c’était le plus gros point fort du festival ! Isaac débute le warm-up en fanfare avec « The Summer of Hardstyle » où les reverse bass font vibrer le stade. On notera également le passage de « Music Made Me Addict » et « Sound Of The Thunder » par D-Block & S-Te-Fan, sans oublier quelques tracks phares d’Isaac comme le remix de Dash Berlin « Till the sky falls down», «CTRL » avec TNT (Technoboy & Tuneboy) et bien sûr « DJ, Ease My Mind ». Un warm-up rempli d’énergie pour plonger dans le cœur des festivités une bonne fois pour toute !

 

Le show d’introduction se lance, les colonnes verticales de la scène tournent, toutes les lyres et les écrans de LEDs s’allument et les flammes commencent à jaillir. Les Bass Modulators arrivent sur les platines et nous sortent un set qui envoyait du lourd. On notera le remix de « Hello » par Adèle, la fameuse collaboration avec Noisecontrollers « Solar » qui m’aura envoyé très loin sans oublier « Oxygen », puis quelques classiques comme « Communicate » de Pavo et « Lockdown » de Scope DJ.

 

Malheureusement, je n’ai pas pu assister entièrement au set d’Atmozfears (chill dans le couloir avec les amis). Il aura quand même sorti un gros mash-up avec « Starting Over », « Accelerate », « This Is The Time » et « Just As Easy » et la nouvelle track « Keep Me Awake » envoyait bien. Il y aura eu une fin assez RAW avec « Singularity » et la collab avec Energyzed « Hate » pour finir sur l’Anthem de la Qlimax, « Equilibrium ».

Atmozfears

Atmozfears

Maintenant, parlons du set de Noisecontrollers & Wildstylez. Je n’ai jamais entendu un set d’une telle qualité jusqu’à maintenant dans une Qlimax… Du côté de Bas (Noisecontrollers), les classiques comme « Venom », « Crump » et « Yellow Minute » sont passés. Et du côté de Joram (Wildstylez), « Back 2 Basics », « The Art Of Creation » et « Lies Or Truth » m’auront marqué, tout comme le mash-up entre « Timeless », « Year of Summer » et « Lose My Mind », pour finir ensuite sur l’Anthem de Defqon.1 2012 « World of Madness ». Il fallait y être pour vivre cette euphorie, un set d’anthologie !

 

Wildstylez & Noisecontrollers

Wildstylez & Noisecontrollers

Passons aux sets de Brennan Heart & Ran-D. Oui, j’ai bien dit « aux sets » car tout était divisé en trois parties de 30-35 minutes : Brennan Heart au début, puis l’arrivée de Ran-D par la suite pour le B2B, et Ran-D tout seul pour le reste, ce qui fait que ça a duré 1h30 en tout. Débutons donc par le set de Brennan Heart où il a débuté sur un remix de l’anthem de Qlimax 2010 « Alternate Reality » qui était très sympa à entendre, puis un moment d’émotions et qui aura marqué les esprits avec l’hommage aux victimes de l’attentat de Paris en passant « Imaginary (X-Qlusive Edit) ».

 

30 minutes plus tard, Ran-D rejoint Brennan Heart sur les platines et débute directement sur « FCK EDM », suivi juste après d’une nouvelle track par Bioweapon. Brennan Heart suit cette lancée en passant « Fck On Coc4ine » avec Dailucia et une plaque de Sub Sonik « O Fortuna », pour terminer sur le remix de « Masterblade » par Radical Redemption. La montée vers le RAW se fait ressentir et c’est ce qu’il va se passer par la suite.

20151122_031651

Pour finir ce B2B, Ran-D mixe donc tout seul et fait comprendre qu’il n’est pas là pour plaisanter. Il débute sur « Firestarter », une plaque qui aura bien « enflammée » le Gelredome ! On notera également le passage du Bootleg « Voodoo People » de The Prodigy qui a fait son effet, pour finir sur la fameuse track des Gunz For Hire (le duo d’Adaro et de Ran-D) : « May God Be With You All ».

Dave Revan

Dave Revan

Dernier B2B de la soirée : Zatox & Adaro (avec Dave Revan comme MC). Les deux acolytes auront fait un set plein d’énergie mais j’ai trouvé que Zatox a trop pris le dessus sur Adaro. Le DJ du label de Roughstate aura passé quelques plaques de Gunz For Hire comme « This Is Los Angeles » et « I’m A Criminal », mais apparemment pas de track solo de sa part. C’est un peu dommage. Gerardo (Zatox), de son côté, aura passé plus de plaques à lui sans oublier quelques collaborations comme « Fuck The System », « Gangsta » voire « Satana » remixé par ce DJ italien.

20151122_043043

Adaro & Zatox

 

 

 

 

 

 

 

 

On monte un peu plus dans la puissance avec les Frequencerz. Leur set envoyait du lourd et ceci ne changera pas la donne. Cependant, je trouve que le registre utilisé est toujours le même, comme pour les autres Events car c’est souvent les mêmes plaques qui passent lors de chaque set de ce duo : « Rockstar », « Fatality », « Men of Steel », « Psycho » « Getting Off » et final sur l’edit Hardcore de « Bitch ». On notera quand même une (ou deux) exclusivités de leur part. Même si leurs sets se ressemblent, ça envoyait bien comme il faut !

Frequencerz

Frequencerz

Alors que le RAW s’est invité à la Qlimax depuis 2011, l’Extra RAW fait son apparition grâce au set de Deetox ! La DJette aura passé des plaques qui envoyaient bien comme il faut comme l’edit de « Bring The Riot », et son edit de l’anthem de Qlimax 2003 « The Prophecy » ! On montait un peu plus dans le tempo avec « Rawness » et un edit Hardcore de « Trigger » pour terminer ces 30 minutes de folie !

Deetox aura fait trembler le Gelredome de tous les côtés !

Deetox aura fait trembler le Gelredome de tous les côtés !

Pour terminer en beauté, rien ne vaut un bon set hardcore. C’est pourquoi Tha Playah et MC Jeff étaient là pour nous achever une bonne fois pour toute ! Crescendo, les meilleures plaques de Jim sont passées comme « Walking The Line », « The Way I Am », en passant par les collaborations comme « Envy » (Frequencerz), « Just Like Me » (Angerfist) et son fameux remix de « Flip Uhm op Z’n Kantje » par Titan, avant de terminer sur « On the Edge ».

Tha Playah

Tha Playah

CONCLUSION : Une nouvelle fois, Q-Dance sait nous impressionner avec la Qlimax. L’ensemble des sets était de très bonne qualité, sans oublier le light/laser-show qui envoyait énormément. Le décor était, certes, légèrement mis en retrait mais le rendu final est saisissant ! L’essentiel était là et j’espère que les autres festivaliers se sont amusés dans le Gelredome d’Arnhem !

PHOTOS :

Crédits photos/vidéos : Loïck pour Passion BPM, Q-Dance, David Lambert, Le Coin de Zano

Publicités

2 réflexions sur “Qlimax 2015 : Retour sur le festival mythique de Q-Dance

  1. Pingback: QLIMAX 2016 : Une édition d’anthologie | Passion BPM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s