Amsterdam Dance Event 2015 – Le rendez-vous immanquable des fans d’EDM

Du mercredi 14 octobre 2015 au dimanche 18 octobre 2015, Amsterdam, la capitale néerlandaise, a été le théâtre du festival Amsterdam Dance Event. L’événement majeur de la rentrée où toutes les perles de la musique électronique se rencontrent a de nouveau rencontré un franc succès auprès des fans d’EDM. Se sont produits au cours de cette rencontre, 2000 DJs au travers de 300 événements dans 80 clubs et points de rencontres. Ce festival couvre tous les spectres de la musique électronique et ses sous-genres et permet la venue de 350 000 festivaliers, ce qui en fait le festival international le plus grand de l’univers du club.

ADE_033

Amsterdam, grâce à ADE, est devenue la capitale internationale de la musique électronique, non pas seulement grâce aux nombreuses soirées qui ont été planifiées mais aussi grâce aux expositions et aux conférences qui ont permis de nombreux échanges entre artistes, promoteurs, fans, propriétaires de labels, producteurs, VJs, étudiants et autres acteurs de tout genre de la musique électronique.

A noter également que les artistes, labels ou encore promoteurs liés à la musique Hard Dance se sont retrouvés dans le même temps dans le cadre de l’Hard Dance Event (HDE). L’événement est similaire à l’ADE et s’est clôturé par une soirée en l’honneur du label WER de Brennan Heart dans le célèbre Ziggo Dome d’Amsterdam.

ADE_039

Mon périple nocturne amstellodamois a démarré par la soirée In Trance We Trust qui a eu lieu au Westerunie d’Amsterdam le 14 octobre dernier. Cette soirée a été accueillie par Menno de Jong (l’artiste en photo de très grande taille avec moi) et a reçu Jordan Suckley en invité spécial. Ces deux artistes avec l’aide d’Adam Ellis, Airwave, Indecent Noise, Johan Ekman, Sneijder, et de Will Atkinson (photo centrale à gauche, à ma gauche) ont perpétué un show incroyable tout le long de cette soirée. Le premier set par Airwave était axé Trance Progressive en guise de warm-up mais dès le lancement du deuxième set, j’ai pu savourer les premiers morceaux dont le BPM oscillait entre 138 et 140 BPM. Fidèle à lui-même, Will Atkinson, mon artiste favori cette année, a joué un set avec des tracks Tech-Trance. Sur le plan organisationnel, ce club avait l’avantage de proposer un coin de restauration avec des paninis et une consommation de boissons qui n’était pas chère. Je retiens de cette soirée la convivialité entre chaque membre de la foule ainsi que les artistes. Ces derniers sont très accessibles et souriants et font battre le cœur de chacun à l’unisson.

ADE_043

Passons à la deuxième soirée à laquelle j’ai pris part le 15 octobre au club Panama d’Amsterdam. Elle a démarré à 17:00 pour se clore à 07:00, ce qui donne rapidement le ton de l’événement avec 14 heures de festivités. J’ai rapidement observé quelques inconvénients notables à ce club dont le paiement des consommations qui s’effectuait exclusivement en espèces et l’impossibilité pour les clubbers de manger dans l’enceinte de l’établissement, ce qui est un problème majeur vu que Luminosity commençait à 17:00. C’est dans le froid et la pluie qu’il a fallu s’approvisionner au food truck en face du club pour se nourrir. Enfin, pour la modique somme de 2€, vous aviez accès aux toilettes en illimité au cours de la soirée.

Les premiers sets s’enchaînent avec de la Trance Progressive, la foule peine à arriver, on sent que même à 19:00, ça ne se bouscule pas plus que cela pour venir faire la fête. Du coup, les DJs mixent face à une foule qui n’est pas motivée pour le moment. Il aura fallu attendre l’ouverture de la seconde salle avec Amir Hussain aux platines pour embrasser des morceaux Trance battant à 138 BPM. Cette scène rappelait un hall d’accueil avec des ampoules au plafond qui s’illuminaient et des imitations de peinture se trouvant au dos des DJ. La proximité des artistes avec la foule est un élément que j’ai pu apprécier, on voit notamment le duo composé de Ferry Tayle et de Daniel Kandi sur la photo ci-dessus. L’artiste strasbourgeois a notamment pu jouer sa collaboration avec Aly & Fila s’appelant « Napoleon », digne hommage à notre Empereur français. Entre temps, Markus Schulz s’est produit sur scène et a présenté l’anthem de la prochaine édition de Transmission avec Nifra puis Ferry Corsten a fait la surprise de venir jouer en back-to-back avec son ami Markus. Pour conclure cette soirée, les artistes John Askew puis ensuite Eddie Bitar (en photo en bas à gauche ci-dessus) ont pu clore la soirée en beauté. C’est avec de la Psychedelic Trance que ma soirée s’est achevée à 07:00 avec l’envie de rester sur le dance floor.

ADE_044

Amsterdam Music Festival s’est tenu le vendredi 16 octobre à l’ArenA d’Amsterdam qui est la résidence du club de football de l’Ajax d’Amsterdam. Ce sont 25 000 visiteurs qui se sont réunis au cœur de cette arène pour connaître les résultats du Top 100 DJ MAG.

Après une longue attente, des entrées à l’arène vraiment excentrées puis une fouille au corps assez poussée pour garantir la sécurité des festivaliers, j’ai pu atteindre mon casier afin d’y loger mes affaires. Comme le montre la photo ci-dessus, les coursives de l’arène sont assez fluides et permettent une bonne circulation, très pratique lorsque l’on souhaite bouger d’un point de la scène à un autre. Le paiement des consommations s’effectuait grâce à l’achat des deux cartes ci-contre d’une valeur de 10€ ou encore 20€ selon vos envies. Ce moyen de transaction est très utile et rapide et évite de perdre de la monnaie ou des tokens qui sont parfois même compliqués à sortir des poches ou des sacoches. L’ensemble des bars et des points de restauration était relativement accessible. Le seul bémol de ce stade couvert était le froid et le vent qui s’engouffraient dans l’arène régulièrement au cours de la soirée; en t-shirt, l’expérience n’était pas très agréable. Autrement, le public était très international, à l’instar des soirées précédentes. La foule manquait parfois de savoir-vivre de respect; j’ai pu être chahutée à de nombreuses reprises au cœur de la foule, ce qui arrive moins au cours d’autres événements de ce type comme Qlimax ou A State Of Trance.

Je suis arrivée au moment où les sœurs NERVO étaient en train de mixer. Très axé EDM, leur set ne fût pas mon préféré et je n’attendais qu’un seul instant : les résultats du Top 100 par DJ MAG. De 20:45 à 21:45, Armin van Buuren, quatrième au classement, a pu jouer son set avec notamment son intro « Embrace », les titres « This Is What It Feels Like » avec Trevor Guthrie remixé par W&W ainsi que le titre « Another You » chanté par Mr Probz. Au cours du set d’Armin, je pouvais voir le classement de la centième place vers les premières sur deux écrans aux deux côtés de la scène. Le maître de cérémonie a ensuite donné les résultats définitifs du show avec en première position Dimitri Vegas & Like Mike suivis de Hardwell et de Martin Garrix. Sans surprise, le set de DV&LM était orienté vers la House Big Room. Hardwell a orchestré son intro avec des sonorités empruntées à son morceau « Spaceman » et a joué de nombreux titres Hardstyle vers la fin de son set comme Noisecontrollers – Gimme Love ou encore Brennan Heart & Wildstylez – Lose My Mind et Wildstylez feat. Niels Geusebroek – Year Of Summer, des titres qui m’ont émerveillée au cours de cette soirée. La soirée s’est achevée avec Martin Garrix dont le set était composé de titres comme sa collaboration avec Dimitri Vegas, Martin Garrix et Like Mike – Tremor puis le morceau qui l’a rendu célèbre « Animals ».

L’inconvénient majeur de cette soirée a été la faible durée du festival et le manque de variété des sets entravé par le classement du DJ MAG. 52,50€ c’était la somme du billet d’entrée régulier pour rentrer au festival, j’estime que le rapport qualité/prix du festival n’était pas au rendez-vous. J’ai au final préféré mes deux soirées précédentes en club qui furent plus conviviales.

C’est au 19 octobre au soir que les cubes ADE ainsi que les fanions et bannières d’Amsterdam Dance Event ont pu quitter la capitale néerlandaise. Ce fût pour moi une expérience mémorable qui m’a permis de découvrir l’univers et toute la convivialité qui entourent le festival Amsterdam Dance Event avec les soirées qui composent cet événement. Mon seul regret est ne pas avoir assisté à une des expositions et conférences, je pense que cela peut être intéressant si on cherche à creuser les sujets de la musique électronique et de la musique EDM. J’espère que mon reportage vous a plu et qu’il vous donnera l’envie de me rejoindre à Amsterdam Dance Event 2016 l’an prochain.

Crédits photos : Cécile Colleter

Mes remerciements s’adressent aux artistes et aux amis qui ont joué le jeu pour les photos et qui m’ont tenue compagnie pendant toutes les festivités.

Cécile Colleter

Advertisements

4 réflexions sur “Amsterdam Dance Event 2015 – Le rendez-vous immanquable des fans d’EDM

  1. Pingback: Grotesque : la superbe soirée Trance de Ram | Passion BPM

  2. Pingback: DJ MAG Top 100 2016 : À vos votes ! | Passion BPM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s