Dance Valley, une valeur sûre depuis plus de 20 ans !

Dance Valley est l’un des plus vieux festivals de musique électronique néerlandais dont l’organisation a été orchestrée par UDC le week-end dernier. Situé à quelques kilomètres d’Amsterdam et de Haarlem, il a mis en lumière de grands artistes comme Ferry Corsten, Tiësto, Carl Cox ou encore Armin van Buuren. La Velsen Valley de Spaarnwoude a vibré au son  de la House, de l’Electro, de la Techno, de la Trance, du Hardstyle et enfin du Hardcore. Avec une vingtaine de degrés affichés au thermomètre, le temps a été idéal pour cette 21ème édition. Passion BPM, par cet article, vous propose un retour exclusif sur ce grand festival. 

IMAG0241

Pour commencer, le festival était composé de trois parties majeures où la scène principale et la scène Trance « Full-on » étaient situées non loin de l’entrée, les scènes Flow, Tech, Sexed Up et Beatloverz comprenant des styles comme la House, la Deep House et la Trap se trouvaient plus loin et enfin les autres scènes qui étaient à quelques minutes à pied du restant du festival comprenant les scènes Freestyle, Hardstyle, Hellbound pour le Hardcore et la scène HQ pour la Techno d’antan.

IMAG0238

Bien qu’étant un grand festival rassemblant les stars internationales du monde EDM, Dance Valley se veut humble et s’oriente vers un public très local. Pour cause, l’absence de drapeaux de pays étrangers est très remarquable. La communication autour de l’event s’est notamment effectuée en néerlandais en grande partie.

IMAG0232

Arrivée sur les lieux bien après l’ouverture du festival, Jay Hardway effectuait sa prestation sur la scène principale ressemblant à un poste radio dont les enceintes étaient circulaires sur les côtés.

IMAG0233

L’approvisionnement en 40€ de tokens opéré, j’ai pu me diriger vers la scène Full-on où la chanteuse Emma Hewitt s’est essayée à une magnifique prestation vocale en live sur de nombreux titres Trance pour lesquels elle a apporté sa collaboration avec certains DJs.

IMAG0234

Par la suite, j’ai exploré la Hard Valley qui fût difficile à atteindre, tant par la durée longue pour y accéder depuis les autres scènes du festival, que pour les chemins escarpés qu’il fallait emprunter pour y parvenir. Quand je suis arrivée sur place, les kicks et les basses Hardcore résonnaient déjà depuis la scène Hellbound. Ici, j’ai pu y entendre un edit Hardcore de The Prodigy – Smack My Bitch Up. Ensuite, ma curiosité m’a entraînée vers la scène HQ où Simon Eve a diffusé de nombreux titres Techno datant d’il y a deux décennies. De nombreux puristes ont apprécié ce set qui a été perpétré en vinyles. J’ai dégusté, pour mon plus grand plaisir, ce set dans son intégralité.

IMAG0248

La découverte de la Hard Valley s’est poursuivie avec la contemplation de la scène Hardstyle et de son soundsystem. The Prophet, fondateur du label Scantraxx a présenté de nombreux classiques dont The Prophet vs. Deepack – Stampuhh! et DJ Duro & The Prophet – Shizzle My Dizzle avec un kick Hard qui a été retravaillé au passage.

IMAG0247

Plus tard, la scène Freestyle s’est montrée intéressante par la proximité qu’il y avait entre les DJ et les festivaliers avec des platines fièrement exhibées aux yeux des personnes du premier rang. Sous le pilotage de Dr Rude, les titres se sont enchainés à grande vitesse, sans aucune baisse de régime. Cet instant s’est terminé par un morceau Raw très connu : E-Force – Seven, l’enthousiasme de la foule a ici atteint son paroxysme. Viennent Marcel et Frank, plus connus sous leur pseudo Deepack ont mis les aficionados du Hardstyle en émoi grâce à leurs titres Here’s Johnny et The Prophecy (Qlimax 2003 Anthem). C’est sur ce bon titre rappelant de lointains souvenirs que mon exploration de la Hard Valley s’est achevée.

Après un instant de repos, le moment est venu de faire connaissance avec Quentin Mosimann, le français dont la carrière grimpe sur la scène internationale. Accompagné de ses instruments qui sont ses synthés et sa voix, il a dynamisé le public qui est venu parfois de France spécialement pour lui.

Pour clore cette journée en beauté, je me suis dirigée vers la scène principale qui accueillaient les frères Sjoerd et Wouter Janssen qui forment le duo inséparable Showtek. Bien que ressemblant à leur set de l’an dernier joué sur cette même scène, ils ont réussi à réactiver la foule pour la dernière présentation du soir. Dotés d’un lasershow incroyable et de feux d’artifices écarquillant les yeux de tous, le show final m’a revigorée et il m’a été difficile de quitter la Velsen Valley après cette journée extraordinaire.

Pour conclure sur la 21ème édition de Dance Valley, l’atout majeur a été la pluralité des styles présents pour ce festival. On peut aussi bien apprécié le Hardcore que la Trap dans un même festival. Même si le prix du ticket a augmenté, la quantité de services et les variétés de nourritures disponibles rendent le festival très agréable où il fait bon flâner. De plus, la convivialité, le respect et la passion de la musique électronique ont été trois valeurs fondamentales à Dance Valley. En effet, des personnes de tout âge étaient présentes et les néerlandais étaient fidèles aux artistes de cet événement en grande majorité. Un point néfaste sur les lieux du festival est la présence de vallons que comprennent le site qui font marcher et peuvent fatiguer les visiteurs notamment entre le site principal et la Hard Valley. Enfin, la météo très agréable a permis d’éviter de passer un séjour sous la pluie ou sous de grosses fortes chaleurs.

Je vous remercie d’avoir pris soin de lire mon article et espère que mon récit vous a plu. Passion BPM compte sur votre présence pour nous accompagner à la prochaine édition de Dance Valley qui aura lieu en été 2016 !

Crédits photos et vidéos : Cécile COLLETER

Cécile Colleter

Advertisements

Une réflexion sur “Dance Valley, une valeur sûre depuis plus de 20 ans !

  1. Pingback: Les festivals à connaitre et/ou à faire ! | Passion BPM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s