Electronic Family, les 5 ans du plus grand festival de musique Trance en plein air !

Ce jeune festival de musique Trance organisé par ALDA Events a soufflé ses 5 bougies et confirme une nouvelle fois sa position de leader dans le domaine des rassemblements de fans de musique Trance en extérieur ! A la lisière de la forêt d’Amsterdam, cet événement a pu concentrer des milliers de fans de ce courant musical et notamment d’Argentine pour certains. Passion BPM vous propose un retour sur Electronic Family, les 5 ans d’un festival qui a réuni une quarantaine d’artistes sous un magnifique soleil hollandais.

11713752_1039514566059164_5791924611088466863_o

Ce festival était composé de 4 scènes comprenant le Family Stage qui correspond à la scène principale, Grotesque le mouvement fédéré par RAM, le DJ néerlandais, la scène Anjunabeats correspondant au label éponyme et la scène Legends Stage réunissant des DJ venus mixer des anciens titres de la Trance.

11698952_1034751029868851_8275599723056719045_o

Mon périple a commencé par l’achat de tokens indispensables à la consommation de boissons fraîches et de nourritures au niveau du festival. Par la suite, mon sens de l’observation m’a de nouveau fait découvrir que la foule était multi-générationnelle comme pour l’édition précédente à laquelle j’ai pu assister. Les personnes parfois âgées de 50 ans et plus étaient réunies à ce festival et c’est là qu’on remarque que les fans de musique Trance sont d’une simplicité et d’une sobriété extraordinaires. Ici, les personnes se soucient moins de leur apparence que dans les festivals internationaux nord-américains notamment. J’arrive au mainstage où David Gravell commence à réunir la foule. La scène ressemble à celle de l’année passée et reprend des formes géométriques précises et propres à l’univers d’ALDA Events.

11745743_10207185649262288_3783575067034760557_n

L’appel de la Trance classique me démangeant les oreilles de façon ardente, il m’a fallu peu de temps pour rejoindre TOYAX, qui fût le premier à inaugurer le Legends Stage à Electronic Family. Très rapidement, j’identifie des classiques majeurs qui ont bercé mon adolescence à travers de longues sessions en streaming sur le net. S’en suit, le set de la légende belge Yves Deruyter qui était en forme ce jour-là. Nous étions peu dans le hangar au commencement du festival mais petit à petit la scène s’est remplie pour laisser place à de nombreux puristes de la Trance. La scène Legends est sponsorisée par la boisson Desperados, je constate avec dépit la présence de la marque à peu près partout sur la scène, au niveau des écrans et en bas des platines. Mais étant venue pour le son, je fais habilement abstraction de ce détail visuel.

A demi-set, j’ai finalement œuvré pour un départ sur le stage Grotesque afin de voir le binôme Skypatrol composé de Standerwick et de ReOrder. Ces deux pointures de la scène Trance Uplifting ont tout simplement mis l’agitation sur cette scène. J’ai pu suivre le début d’Arctic Moon mais je me suis absentée pour me restaurer grâce à un sandwich à la salade, aux tomates et à la mozzarella non loin de la scène principale.

11745704_10207186213076383_1592054377366842638_n

Une nouvelle fois encore, l’appel des anciennes sonorités a été plus fort que tout et c’est vers Alex M.O.R.P.H. que mon choix s’est tourné. Et telle ne fût pas ma joie lorsqu’il a passé le morceau The Thrillseekers – Synaesthesia (1999), une véritable douceur acoustique apportée dans mes tympans. A la fin de son set, Alex salue son public par quelques embrassades et quelques accolades. Le DJ semble avoir été ravi de rencontrer son public et de s’être remis de sa quarantaine. Rank 1 a pris le relais avec des titres majeurs mais je me suis empressée de voir Sue McClaren en live avec RAM. Ce dernier était accompagné de sa mère et de son fils qui ont suivi l’intégralité de son set en backstage et devant la scène. De nombreuses perles de son album Forever Love ont été jouées et notamment un remix d’Adagio For Strings.

11755130_10207187505988705_5913254790661672576_n

Après avoir suivi l’intro du set de John O’Callaghan qui a commencé de façon plutôt douce avec certainement des morceaux du label Subculture, je me suis orientée vers un point restauration. Mon choix s’est une nouvelle fois portée vers ce sandwich à deux tokens avant de rempiler vers la scène Legends et Marco V. Accompagné d’un aplomb d’enfer, le DJ néerlandais a joué deux de ses morceaux les plus mythiques : Godd et False Light qui m’ont donné d’autre choix que d’élire ce set comme étant le favori de ma journée ! Scot Project est venu faire un tour sur la scène avant de démarrer son set. Un rapide coup d’œil à mon téléphone me fait remarquer que Paul Van Dyk avait démarré son set au Family Stage. Le DJ est fidèle à toutes ces prestations que l’on suit sur internet et déploie avec une énergie incroyable sa tracklist très diversifiée. Alliant de la Trance Big Room du moment à des morceaux plus upliftés, l’artiste met en scène une palette de sons très nuancée. S’en suit un show final époustouflant où les feux d’artifices d’ALDA Events ont illuminé le ciel au-dessus du bois d’Amsterdam avant de clôturer cette cinquième édition très réussie. Ci-contre, un extrait du show final enregistré par mes soins.

Pour terminer mon reportage, les points forts que je retiens de cette édition sont l’ajout d’une scène où la Trance classique est de mise et cela a été un atout majeur pour acheter mon ticket cette année. De plus, ce cadre agréable avec des personnes seulement venues là pour faire la fête sans se prendre la tête m’ont convaincue et de nos jours, tomber sur ce type de festival avec cette population est de plus en plus rare. Je retiens, par ailleurs, une diversité des sous-styles de la Trance avec de la Progressive tendancielle, en passant par de la Tech Trance ou de la Trance Uplifting. Enfin, la localisation de l’événement est pour moi un atout phare car il se situe à quelques kilomètres de l’aéroport d’Amsterdam Schiphol et se situe en lisière de forêt où la chaleur n’était pas invitée.

Merci d’avoir pris le temps de lire mon article, en espérant qu’il vous convainque de vous joindre à nous pour l’édition prochaine d’Electronic Family en juillet 2016 !

Crédits photos et vidéos : ALDA Events et Cécile COLLETER

Cécile Colleter

Publicités

Une réflexion sur “Electronic Family, les 5 ans du plus grand festival de musique Trance en plein air !

  1. Pingback: Les festivals à connaitre et/ou à faire ! | Passion BPM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s