Hardstyle : Mandy mérite-t-elle tout cet acharnement ?

C’est un petit événement qui a fait parler nombre de fans du milieu Hardstyle sur les réseaux sociaux la semaine passée. Le label Dirty Workz, l’un des noms majeurs du genre aux côtés de Scantraxx (label de The Prophet), Lose Control Music (label de Wildstylez), Unite Records (label de Zatox) ou Keep It Up! (label de Frontliner), et dont Coone (48ème au Top 100 DJ Mag de 2014) est le leader, a en effet annoncé la signature d’une nouvelle artiste, MANDY, en provenance de Gand, en Belgique.

De son vrai nom Mandy Scherpereel, la jeune Flamande (17 ans) s’est progressivement fait connaître par les fans et les artistes du monde du Hardstyle, tout d’abord grâce à une vidéo où elle faisait du play-back sur le titre « Beat As One » de D-Block & S-te-fan et F8trix. Puis elle a eu l’occasion de mixer lors de plusieurs events, dont certains reconnus, à l’image de Daydream Festival, The Qontinent ou Sunset Festival, tous trois situés en Belgique.

Le ghost-producing en question

11050280_1579137919009637_4929160468215299721_n

Dans la foulée de cette annonce, DWX a dévoilé la première track de MANDY sur le label. Ce titre, appelé « Reset Your Mindset », plutôt bien produit et assez dynamique, a aussi cela de spécial qu’il s’agit du tout premier son « public » de la jeune espoir belge. Cela n’a pas manqué de faire réagir les internautes : comment une artiste qui n’a à son actif aucune released track et seulement une vingtaine de sets à son actif peut se retrouver signée si tôt sur un si grand label (à l’échelle du Hardstyle) ?

A cela s’ajoute le fait que nombre de sonorités, en plus des vocals, ressemblent assez franchement à celles des tracks d’un des poids lourds du label, Hard Driver. Les moqueries n’ont dès lors pas manqué, que ce soit sur la page de Dirty Workz, sur celle de MANDY elle-même, ou bien sur les groupes Facebook étant liés de près ou de loin au Hardstyle.

En Big Room, en Hardstyle et en Future House notamment, les doutes ont toujours plus ou moins flotté dans l’air quant à certains artistes (DVBBS, VINAI, Oliver Heldens, Mr. Belt & Wezol), sans que cela ne tourne pour autant au lynchage ou aux montages photographiques dégradants voire insultants. On regrettera donc ce deux poids deux mesures dès que la concernée est une jeune femme qui sort à peine de l’adolescence.

Quand la jalousie s’empare des producers

A l’image de D-Mind, certains producteurs se sont en effet sentis blasé qu’un artiste si jeune puisse être signé sans n’avoir jamais rien produit.

Il n’est pourtant pas indispensable de savoir produire pour mixer. Il est également très différent de produire des sons chez soi et de se produire chaque week-end dans des clubs ou des festivals. Il ne faut pas confondre le talent d’un producteur et la capacité d’un DJ à animer un set, même si certains font très bien les 2.

Dans un autre ordre d’idées, Dirty Workz est un des labels faisant le plus confiance à de jeunes producers de talents (Refuzion, Cyber, Sylence…) donc il semble plutôt injuste de les stigmatiser sur ce point-là.

Le marketing prend-il le pas sur le talent ?

De nombreux observateurs s’interrogent à juste titre sur l’impact du marketing dans cette décision. Il est évident que dans le milieu de la musique, le talent ne fait pas tout. Les contacts et l’image de marque d’un artiste sont très importants au moment de trouver un label et de se démarquer des autres. Les labels, agences de booking et organisateurs de festivals ont effectivement des objectifs à remplir et doivent s’assurer que leurs artistes aient le talent (que ce soit en mix ou en production), le charisme (en terme d’image) et la volonté de réussir et de faire une vraie carrière (en terme de pérennité).

Concernant MANDY justement, on ne peut que lui souhaiter bonne chance, puis de montrer à ses détracteurs qu’elle a du talent et qu’elle n’est pas arrivée chez DWX grâce à son physique qui ferait d’elle un produit marketing éphémère comme Gostosa en 2010…

S’il s’avère que sa signature est une supercherie en revanche, cela risque de porter un coup à l’image de DWX, qui, d’ailleurs, a adopté une attitude assez décevante au moment de poster (ou de re-poster, en fait) la preview de « Reset Your Mindset », en désactivant la barre de likes / dislikes, qui était de 0/2 au moment d’éditer la vidéo…

Le machisme, symptôme de la scène EDM

On peut comprendre les doutes des fans au vu de la trajectoire subitement quasi-parfaite de MANDY et l’atmosphère qui émerge de sa track. Les soupçons de piston, de ghost-producing (par Hard Driver donc, dans le cas qui nous intéresse ici) ou de nivellement par le bas fondé sur l’image et le marketing pur et dur, peuvent se propager sans que l’on crie au scandale.

En revanche, ce que l’on est en droit de se demander, et de regretter, c’est pourquoi cela devient si flagrant et prend une telle ampleur lorsqu’il s’agit de MANDY, une jeune (et mignonne, car c’est bien cela qui provoque en partie ces polémiques) blonde et souriante Flamande de 17 ans, à l’heure où tant d’artistes sont soupçonnés d’être « ghost-produits » ? Y aurait-il eu un tel tollé si un jeune homme de 17 ans était signé sans n’avoir jamais rien produit ?

Il est également dommageable de voir ces réactions dans la scène Hard Dance, habituellement une des plus ouvertes aux femmes ( Deetox, AniMe, Stephanie, Day-Mar, Miss K8…). La récente arrivée de DJ Stephanie chez Scantraxx Recordz n’avait pas provoqué tant de polémique alors qu’il est quasiment certain qu’elle est ghostproduite.

Il est également surprenant de voir que les réactions machistes viennent autant des hommes que des femmes.

Stephanie est certainement la DJette hardstyle la plus connue et reconnue.

Stephanie est certainement la DJette hardstyle la plus connue et reconnue.

En fin de compte, toute cette polémique semble disproportionnée et refléter surtout le machisme ambiant qui règne dans l’EDM en général. Comme en témoigne l’acharnement contre Krewella en Electro, il est plus dur d’être une femme dans ce milieu. En tout cas, nous souhaitons bon courage à cette jeune femme de 17 ans pleine d’ambitions. 🙂

Publicités

2 réflexions sur “Hardstyle : Mandy mérite-t-elle tout cet acharnement ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s