150 BPM Angels & Demons – Avril 2015 (History Of Hardstyle Special)

A l’occasion de la History Of Hardstyle qui se tiendra le 7 mai prochain à Lyon, Passion BPM vous propose ce mois-ci une playlist spéciale. Ce sera l’occasion pour vous de découvrir ou redécouvrir les grands classiques du Hardstyle, de ces « origines » en 2003 à nos jours. Petite précision avant de parcourir l’article : nous proposons ici un best-of et il manquera certainement de nombreux classiques. Gardez simplement à l’esprit qu’il est impossible d’être exhaustif 🙂 Bon voyage dans le temps à tous !

2003-2005 : Early Hardstyle

C’est en 2001 qu’apparaît la première track Hardstyle (sans que ce terme n’existe à l’époque). Il s’agit d’ « I’m your DJ » de Zenith vs. Avex. La meilleure preuve de cela est que cette track mentionne simplement l’expression « Techno Sound ».

Le Early Hardstyle est un mélange d’influences de deux genres très populaires aux Pays-Bas et en Allemagne notamment, à savoir le Gabber (en déclin depuis 1998 et marqué par un tempo bien plus lent que quelques années auparavant), et la Hardtrance, en pleine forme elle. Mais c’est réellement en 2003 que le Early Hardstyle devient un genre reconnu, avec des events majoritairement marqués par ces sonorités, à l’image de la mythique édition de Qlimax qui s’est tenue au GelreDome d’Arnhem le 22 Novembre 2003.

L’Early Hardstyle, autour de 140 bpm, est relativement répétitif et dark, avec des « reverse basses » qui font écho à un kick plus lourd que la majorité des autres styles électroniques de cette période. The Prophet, Zany, Lady Dana, DJ Isaac, Pavo, Luna et Deepack sont les artistes-phare du mouvement.

Titres majeurs : Zenith vs. Avex – I’m Your DJ ; Davide Sonar & Julian DJ – Go Go Go ; Donkey Rollers – Motherf*ck (DJ Zany Remix) ; Trance Generators – U Can’t Stop Us (Techno Mix) ; Duro vs The Prophet – Shizzle My Dizzle ; Nitroman – Techno Prime ; Deepack – The Prophecy (Qlimax 2003 anthem) ; Deepack – Here’s Johnny ; Isaac – Go Insane ; Master Blade – Blademaster ; The Pitcher – Pump It Loud ;  Zany – Pure ; Zany – Science & Religion ; Donkey Rollers – No One Can Stop Us ; Donkey Rollers – Immeasurably ; …

2006-2007 : La fin du early hardstyle et l’émergence du nu style

A partir de fin 2005 / début 2006, le early hardstyle commence à s’essouffler et des titres comme Immeasurably des Donkey Rollers (toujours en avance sur leur temps), Sacrifice d’Headhunterz ou encore The Colors Of The Harder Styles de Showtek proposent un hardstyle différent. Les reverse bass sont progressivement abandonnées au profit de kicks pitchés se calquant sur des mélodies de plus en plus travaillées et des ambiances moins sombres et plus festives.

Parallèlement, le hardstyle se développe de plus en plus aux Pays-Bas et en Belgique, notamment grâce aux events Q Dance : Qlimax, Defqon 1 ou encore In Qontrol. Le mouvement commence à s’exporter hors de ces frontières, notamment grâce au courant Tecktonik qui enfle dans toute l’Europe, et notamment en France et en Italie.

Des légendes du style telles qu’Headhunterz, D-Block & S-te-Fan ou Noisecontrollers commencent à faire parler d’elles.

Titres majeurs : Donkey Rollers – Silver Bullet, Headhunterz – The Sacrifice, Showtek – Colours of the Harder Styles (Defqon 1 2006 anthem), Southstylerz – Pounding Senses (Deeper Inside Remix), Lowriders – Don’t Get Back, The Prophet vs. Deepack – Stampuhh!! , Mr Puta – Green Stuff, The Prophet vs Headhunterz – Scar Ur Face ; Zany & DV8 – Nothing Else Matters ; Scope DJ – Lockdown ; Noisecontrollers – Crump ; Headhunterz – Rock Civilization ; Showtek – F.T.S. ; Headhunterz vs Abject – End Of My Existence ; Noisecontrollers – Aliens ; Wildstylez – K.Y.H.U. ; Abject – In Our Memories ; Headhunterz – The Power Of The Mind ; Headhunterz vs Abject – Scantraxx Rootz ; D-Block & S-Te-Fan – Ride With Uz! ; Headhunterz – Hate It Or Love It ; …

2008 : La montée en puissance du nu style

Dans la continuité de 2007, le early hardstyle semble avoir laissé la place à ce qu’on appelle le nu style. Frontliner, Technoboy ou encore Showtek apparaissent comme de nouveaux leaders de la scène hardstyle, même si ces 2 derniers étaient déjà là pendant la période early. Mais on retiendra surtout l’album d’Headhunterz et Wildstylez, Project One, considéré comme un des meilleurs albums hardstyle de l’histoire.

Titres majeurs : Frontliner – Spacer ; Technoboy – Rage (A Hardstyle Song) ; 2 Best Enemies – Phases, Technoboy – Next Dimensional World (Qlimax Anthem 2008) ; Project One – The Art Of Creation ; D-Block & S-te-Fan – Kingdom ; Noisecontrollers – Shreek ; Headhunterz – Just Say My Name ; Showtek – Hold Us Back ; Project One – The Story Unfolds ; Headhunterz – A New Day ; Project One – Fantasy Or Reality ; Showtek – Black 2008; Technoboy – Oh My God ; Francesco Zeta – Fairyland ; Josh & Wesz vs Glowiej – I Got You ; …

2009 : Le nu style à son apogée

D-Block & S-te-Fan, Noisecontrollers et Headhunterz ont particulièrement marqué cette période qu’on peut considérer comme le paroxysme du nu style. L’album culte de D-Block & S-te-Fan, Music Made Addict, fait un carton et s’exporte même en-dehors des Pays-Bas. Les différents EP des Noisecontrollers et d’Headhunterz rencontrent également un grand succès.

On a aussi(e) assisté à la naissance du Hardstyle australien avec Bioweapon et Toneshifterz.

Avec le recul, de nombreux amateurs du Hardstyle citent 2009 comme la meilleure année du genre.

Titres majeurs : D-Block & S-Te-Fan – Music Made Addict ; Headhunterz – Scrap Attack ; Toneshifterz – Sahara ; Headhunterz & Wildstylez ft. Noisecontrollers – Tonight ; Noisecontrollers – Attack Again ; Wildstylez – K.Y.H.U (Noisecontrollers remix); D-Block & S-Te-Fan – Sound Of The Thunder ; D-Block & S-Te-Fa ft. High Voltage – Shiverz ; The Pitcher – I Just Can’t Stop ; The Pitcher – Serenity ; Josh & Wesz – Like This ; Ran-D – Living For The Moment ; Bioweapon – Move Your Body ; Crypsis & Sasha F – Get Hit ; …

2010 : La fin du nu style

2010 aura sans nul doute été l’année de Brennan Heart qui a eu entre autres le privilège de composer l’anthem de Qlimax 2010. On aura également assisté à une belle montée d’artistes comme Coone, ancien leader de la scène Jumpstyle belge, Zatox (qui est là depuis plusieurs années mais dont on parle enfin) ou encore les deux compères néerlandais de Psyko Punkz, qui sont la révélation de l’année sur la scène Hardstyle.

Niveau sonore, on est toujours majoritairement dans du nu style mais un son plus dur, incarné par B-Front, Slim Shore, Noisecontrollers ou encore Crypsis commence à se populariser. Le terme rawstyle commence d’ailleurs à se populariser avec le titre Rawstyle de Zatox (qui n’a plus grand chose d’une plaque rawstyle comme on le conçoit aujourd’hui^^).

Certains artistes comme Headhunterz commencent également à expérimenter de nouvelles sonorités notamment dubstep. C’est ce qu’on a appelé le dubstyle, incarné par des plaques comme The Mf Point Of Perfection de Brennan Heart et Headhunterz.

Titres majeurs : Frontliner – On The Rise ; Ran D & Adaro – Under Attack ; Max Enforcer – Gold ; Coone – Million Miles ; Headhunterz & Wildstylez ft. – Stuck In Ur Head ; Zatox – A New Dimension ; B-Front & Frontliner – Magic ; Wildstylez – No Time To Waste (Official Defqon 1 Anthem) ; Dutch Master – Million Miles Away ; JDX feat. Sarah Maria – Live The Moment ; Psyko Punkz – Rock Ya Attitude ; Psyko Punkz – Feel The Rhythm ; Psyko Punkz – Pull Your Strings (2010 Rmx) ; Brennan Heart – Alternate Reality (Official Qlimax 2010 anthem) ; Headhunterz – Psychedelic ; Coone & Psyko Punkz – Dirty Sounds ; Ambassador Inc – Put This On YouTube (Wildstylez Rmx) ; Zatox & Tatanka – Kickin’ Ass ; Crypsis – Strike ; G-Town Madness & The Viper – Come As One (Brennan Heart Rmx), Brennan Heart – Revelations ; …

2011 : Le hardstyle uni dans la diversité

2011 est également une année qui a compté dans l’histoire du hardstyle. Le terme nu-style ne parle plus à grand monde et on parle plutôt de hardstyle euphorique avec l’éclosion de talents comme les Wasted Penguinz ou Profite (aujourd’hui Rebourne).

Du côté obscur de la force, le mouvement Raw commence à exploser, notamment grâce au liveact Gunz For Hire incarné par Ran-D et Adaro, sans oublier B-Front, Chris One ou encore The R3Bels.

2011 marquera aussi le changement de direction musicale de Showtek vers l’Electro, avant que ce genre de sonorités ne soit connu sous le nom de Big Room House.

Titres majeurs : Brennan Heart – Running Late ; Noisecontrollers – Gimme Love ; Headhunterz – From Within ; Profite – Split Second ; Wasted Penguinz – Melancholia ; Frontliner – Dream Dust ; Tatanka – Afrika ; Stereotuners – Bass Control ; Adaro – The Haunter Of The Dark ; Chris One – Psycho ; B-Front – Inner Creativity ; Frontliner – Discorecord ; Wildstylez & Ran-D – Futureshock ; Tatanka & Zatox pres. Wild Motherfuckers – Hardbass ; Gunz For Hire – Put It On ; Gunz For Hire – The Cycle ; The R3bels – Pattern 2 ; Blutonium Boy – Make It Loud (Headhunterz Remix) ; …

2012 : Le hardstyle au sommet !

En 2012, le Hardstyle commence à devenir un genre majeur dans le paysage électronique, et cela se voit ; Headhunterz échoue aux portes du Top 10 au Top 100 DJ Mag, alors que désormais, l’on trouve 12 artistes du genre dans le classement. Certaines stations de radio néerlandaises diffusent les titres Hardstyle les plus populaires, le podcast « Hard With Style » d’Headhunterz devient incontournable jusqu’à ce qu’un event lui soit même consacré au ZiggoDome, l’une des salles les plus récentes des Pays-Bas. Enfin, certains morceaux Electro et House sont remixés par Headhunterz. Citons « Spaceman » d’Hardwell ou encore « Lessons in Love » de Kaskade. Le titre « Lose My Mind » produit par Brennan Heart et Wildstylez devient un hit tout comme Year Of Summer de Wildstylez dont le clip a même été diffusé en France ! Enfin, l’album E=NC² de Noisecontrollers rencontre un grand succès.

Cependant, 2012 voit le Hardstyle commencer à s’éparpiller. Alors que ses stars se dirigent doucement vers des sonorités plus House ou Electro, le Hardstyle euphorique gagne du terrain grâce à de jeunes talents tels qu’Atmozfears, Omegatypez ou encore Adrenalize, tout juste 15 ans à cette époque. Le Raw, lui, progresse nettement sous l’impulsion de Frequencerz, mais surtout grâce à ses têtes d’affiche B-Front et Adaro, qui jouent lors de l’édition annuelle de Qlimax aux Pays-Bas.

Titres majeurs : Hardwell – Spaceman (Headhunterz remix) ; Headhunterz – The Power Of Music ; Brennan Heart & Wildstylez – Lose My Mind ; Noisecontrollers – So High ; Code Black & Nitrouz – Can’t Hold Me Back ; Technoboy & Activator – Steam Train ; Gunz 4 Hire – Kings Of The Underground ; Noisecontrollers – Crump (Ran-D remix) ; Adrenalize – Magical World ; Noisecontrollers – E=NC2 ; Frequencerz – Bitch ; Headhunterz & Wildstylez vs Noisecontrollers – World of Madness ; Gunz for Hire – Bolivia ; Wildstylez – Timeless ; Headhunterz ft. Malukah – Reignite ; Frontliner – Symbols ; Wildstylez – Year Of Summer ; Zatox – My Life ; Da Tweekaz – Break The Spell ; Psyko Punkz – Psyko Foundation ; …

2013 : Ça part dans tous les sens !

Headhunterz suit le même chemin que Showtek et se dirige progressivement vers la Big Room House. Pendant ce temps-là, le son Hardstyle est plus diversifié que jamais. Des infuences dubstep et electro de Noisecontrollers ou Wildstylez aux sons brutaux de Radical Redemption tout en passant par les mélodies de Bass Modulators, tout le monde (ou presque) y trouve son compte.

L’édition 2013 de la Hardbass met en évidence l’émergence du RAW et voit les mélodies parfois remplacées par des anti-climaxes toujours plus agressifs.

Il est difficile de deviner quel est le futur de la scène Hardstyle à cette période, une scène qui avec les départs de Showtek et Headhunterz, se retrouve avec Wildstylez, Brennan Heart, Coone, Noisecontrollers, Frontliner et Zatox comme têtes d’affiches. Quant à D-Block & S-te-fan, le doute est permis aussi et l’on se demande s’ils vont rester sur la scène Hardstyle bien longtemps encore.

Titres majeurs :  Showtek & Noisecontrollers – Get Loose ; Crypsis – Break Down Low ; Chain Reaction – The Record Breaking ; Noisecontrollers – Experience The Beyond ; Hardwell & Dyro ft. Bright Lights – Never Say Goodbye (Wildstylez Remix) ; Brennan Heart & Jonathan Mendelson – Imaginary ; Code Black – Brighter Day ; Headhunterz ft. Tatu – Colors ; Chain Reaction – Answers (Adaro Remix) ; Brennan Heart – F.I.F.O. ; Coone – Colors Of LifeRadical Redemption – Brutal 3.0 ; Wild Motherfuckers – Natural Born Raver ; Frequencerz – Rockstar ; Gunz For Hire ft. Ellie – Sorrow ; Jack Overdose – Octavius Augustus (Zany remix) ; …

2014 : L’explosion du raw

L’année 2014 aura surtout vu l’avènement du Raw. Il est dorénavant considéré comme un style à part entière et des events dédiés au Raw se multiplient comme Qapital, Supremacy ou encore Penoze. E-Force est un digne représentant de ce mouvement et il ne faudra pas le rater le 7 mai !

Mais à côté de cela, Brennan Heart, Noisecontrollers ou encore Da Tweekaz, qui ont explosé cette année, ont continué à porter les couleurs du Hardstyle « mainstream ». Un Hardstyle mélodieux qui est toutefois plus moribond que les deux années précédentes, alors que le Raw suit effectivement une toute autre trajectoire, porté par des labels tels qu’A² Records, Unite Records ou DWX Anarchy.

Le Hardstyle euphorique n’est pas en reste avec de « nouveaux » producteurs tels qu’Envine, Neilio ou encore Audiotricz.

On peut enfin noter l’émergence de styles alternatifs tels que la Hard Drop, qui mélange Electro et Hardstyle, avec des artistes comme TNT ou encore Dr Rude. On peut rapprocher ce mouvement du Freestyle, incarné par des DJ tels que LNY TNZ qui mélangent jumpstyle, trap, big room house dans des sets étonnants de variété et de dynamisme. Ces différents courants séduisent beaucoup car ils constituent une bonne porte d’entrée vers la Hard Dance pour qui vient d’un univers plus House ou Progressive.

Titres majeurs :
Hardstyle
Raw Hardstyle

Pour écouter tous ces sons le temps d’une soirée avec un public de passionnés, une seule date à retenir : le 7 mai au Ninkasi Kao de Lyon ! En plus, E-Force sera là pour sa 1ère date en France. Achetez votre prévente ici et rejoignez l’évènement Facebook ici !

Merci à Arty pour sa participation et à vous d’avoir lu cet article !

Au mois prochain pour une nouvelle sélection !

Advertisements

5 réflexions sur “150 BPM Angels & Demons – Avril 2015 (History Of Hardstyle Special)

  1. Très bon article, par contre… on ne vas pas être d’accord sur un certain point :
    « Le mouvement commence à s’exporter hors de ces frontières, notamment grâce au courant Tecktonik qui enfle dans toute l’Europe, et notamment en France et en Italie. »
    Alors là je dis non…non.. et non! Le mouvement s’était déjà très bien exporté dans tout le nord de la France bien avant que le courant tecktonik ne débarque!

    J'aime

  2. Pingback: Le phénomène Hard Drop | Passion BPM

  3. Pingback: 150 BPM Demons – Mai 2015 | Passion BPM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s