130 BPM – Avril 2015 (Retro 90’s)

Ce mois-ci, nous vous proposons de revenir dans le passé et de vous rappeler l’époque Dance des années 90, et plus particulièrement, la première phase de ce mouvement, généralement appelée Eurodance. Ce terme concerne normalement une période allant de 1992 à 1996, mais nous allons également mentionner quelques sons House qui ont servi de base à ce qu’allait ensuite être l’Eurodance et qui ont marqué le début de l’ère populaire de la musique électronique, à partir de 1988 pour être précis.

Si des noms tels que Corona, Masterboy, 2 Unlimited, Haddaway ou Magic Affair vous donnent un grand sourire, vous allez être contents !

20. Inner City – Big Fun
Année : 1988

La musique électronique, qui a démarré dès les années 70 avec certains sons expérimentaux, notamment du groupe Kraftwerk, prend pour de bon son envol grâce à la (Acid) House, principalement importée de Detroit aux Etats-Unis et qui, lorsqu’elle débarque en Angleterre lors de raves pas toujours légales autour des années 1987 et 1988, séduit très vite les personnes présentes, jusqu’à très vite se développer dans le reste de l’Europe. « Big Fun » d’Inner City est l’un des titres phare de cette période. « Good Life » sera l’autre morceau majeur de ce groupe.

19. Confetti’s – The Sound Of C
Année : 1988

En 1988, la Belgique est plus ou moins volontairement à l’origine d’un nouveau genre, appelé « New Beat ». Il est dit que ce style a été inventé « par erreur », lorsque le titre « A Split Second » de Flesh aurait été joué en 33 tours (+8 bpm) au lieu de 45 dans sa version originale. Le public ayant apprécié cette adaptation du rythme, la mode se serait alors très vite étendue, jusqu’à devenir l’une des fiertés de la Belgique dans l’histoire de la musique électronique. « The Sound Of C » est l’exemple parfait de ce genre musical. Dans le même registre, on mentionnera le titre de Hithouse appelé « Jack To The Sound Of The Underground ».

18. One O One – Rock To The Beat
Année : 1988

On continue dans le registre New Beat avec ce son plutôt angoissant, répétitif certes, mais qui à l’époque était assez révolutionnaire. Il faut se mettre en tête qu’à la fin des années 80, la musique électronique était quelque chose de nouveau. La Disco et la New Wave, notamment le titre « Our Darkness » d’Anne Clark en 1984, avaient posé quelques bases, mais les sonorités dark et / ou industrielles n’étaient pas connues du grand public. Avec « Rock To The Beat », la musique électronique élargit son public.

17. Technotronic – Pump Up The Jam
Année : 1989

Généralement, on ne connaît la Belgique sur la scène électronique que pour avoir été le pays du Jumpstyle bourrin. C’est vite oublier son rôle aux tout débuts de la musique électronique lors de la transition entre les années 80 et 90, et ce notamment grâce au groupe Technotronic. « Pump Up The Jam » est le plus gros succès de cet act belge, mais l’on peut également mentionner « Get Up », « This Beat is Technotronic » et « Rockin’ Over The Beat », que l’on retrouve dans une track appelée « Megamix », réunissant ces hits qui ont par ailleurs très bien fonctionné y compris en France.

16. Snap! – Rhythm Is A Dancer
Année : 1992

Snap!, ce sont plusieurs hits, mais surtout deux classiques. Trois ans après son mythique titre « The Power », le groupe allemand sort ce qui est peut-être le son le plus marquant de cette première partie des années 90, « Rhythm Is A Dancer ». Ressorti à chaque soirée à la gloire de cette décennie où les soirées ne consistaient pas à faire des concours de selfies ou à passer 10% de son temps sur WhatsApp ou Snapchat, il figure vraiment partie les références du mouvement Eurodance !

15. Dr. Alban – Sing Hallelujah
Année : 1992

On reste en Europe mais on monte un peu encore, jusqu’en Scandinavie et plus précisément en Suède, avec Dr. Alban ! Né au Nigeria, il a été une figure de l’Eurodance, notamment grâce à « Sing Hallelujah, » un titre qui n’a connu le succès qu’en 1993, mais aussi par le biais de morceaux comme « It’s My Life », « Look Who’s Talking » et « Let The Beat Go On ».

14. Corona – The Rhythm Of The Night
Année : 1993

Quand vous découvrirez le numéro 1 de ce Top, vous relativiserez notre choix de mentionner ce classique Eurodance en quatorzième place vu qu’il suit un ordre chronologique à la base (sauf pour le numéro 1 donc), mais ça n’a pas été loin pour ce hit du groupe italien Corona. Un morceau connu de tout fan d’Eurodance, mais qui a séduit bien plus que le simple amateur de ce genre de musique à l’époque. Parmi les autres titres phare de cet act, on mentionnera « Baby Baby », « Try Me Out » ou encore « I Don’t Wanna Be A Star », tous sortis en 1995. En 1996, Corona, à l’image des autres groupes majeurs de l’Eurodance, disparaîtra des charts, laissant cela aux boys band, aux groupes Techno comme 666 ou à la Dream Trance menée par Robert Miles et Zhi-Vago.

13. Robin S – Show Me Love
Année : 1993

Si vous ne reconnaissez pas ce titre, vous avez le choix entre vous donner trois coups de règle sur la main droite, ou trois coups de règle sur la main gauche. Oui, dans tous les cas, vous devez vous infliger une punition, car ne pas connaître ce classique est une honte ! Bon, allez, on sera indulgent, mais vu sa popularité à l’époque, ajouté au nombre de reprises qui en ont été faites, sans compter qu’aujourd’hui, la Future House s’inspire pas mal de ce son, il y a de quoi être exigeant vis-à-vis de « Show Me Love », l’un des hits incontournables de l’année 1993.

12. Culture Beat – Mr. Vain
Année : 1993

Les gens qui ont vécu les années 90, en voyant s’enchaîner ces classiques, doivent surement se dire « Ouah, c’était quand même la bonne époque ça ! », et ils ont bien raison ! « Mr. Vain », encore un son qui a marqué l’année 1993, en discothèque (comme on disait à cette période) mais aussi sur les plateaux TV ! Pour les curieux, il est possible de retrouver les hits des clubs des années 1993-1994 notamment, et c’est l’occasion de réaliser que le printemps 1993 était vraiment impressionnant, avec le recul.

11. Haddaway – What Is Love
Année : 1993

Si quelqu’un a une réclamation à nous faire quant à la présence de ce titre dans notre classement, on veut bien écouter, mais franchement, on ne comprendrait pas pourquoi. Encore un son de l’année 1993, décidément très intéressante pour l’Eurodance.

10. 2 Brothers On The 4th Floor – Never Alone
Année : 1993

On ne vous le cachera pas : ce son est l’un de nos préférés de cette playlist car tout rappelle l’Eurodance ici, que ce soit le rythme, les sonorités, le parfait combo entre chant et rap, les basses un peu vieillotes aujourd’hui, la mélodie simple mais efficace. On notera qu’il s’agit du premier titre d’un groupe néerlandais mentionné dans cette liste. Etonnant, non ?

9. Reel 2 Real – I Like To Move It
Année : 1994

Oui, Reel 2 Real n’est pas un groupe européen et « I Like To Move It » n’appartient pas réellement au registre Eurodance (il a même ouvert la porte à d’autres rythmes qui ont conduit à la fin de l’Eurodance), mais comment parler des années 90 et ne pas parler de ce titre ?

8. Masterboy – Feel The Heat Of The Night
Année : 1994

Prétendre s’y connaître en Eurodance sans connaître Masterboy, c’est comme dire être un expert du Hardstyle des années 2007 à 2012 sans savoir qui est Headhunterz par exemple. Le groupe allemand a sorti tant de hits entre 1993 et 1996 qu’il est difficile d’en extraire un, mais les chiffres permettent de décider, et c’est donc « Feel The Heat Of The Night » qui ressort, même s’il n’est pas forcément leur meilleur titre. On peut mentionner « I Got To Give It Up » et « Everybody Needs Somebody », sortis en 1993, ou bien « Is This The Love » l’année suivante, et enfin « Generation Of Love » et « Anybody », derniers succès du groupe en 1995, lorsque Trixi Delgado et sa voix reconnaissable sur la scène Eurodance était encore là. En 1996, avec d’autres chanteuses, la célébrité a diminué, tout comme celle du courant Eurodance en général de toute manière.

7. Magic Affair – Omen 3
Année : 1994

Un titre Eurodance à l’atmosphère inquiétante plutôt que joyeuse, ça a pu se voir. Magic Affair l’ont prouvé avec leurs sons, et plus particulièrement « Omen III », sorti en 1994 et qui a fait danser bien du monde à l’époque. Les autres succès du groupe allemand ont été « Give Me All Your Love » et « In The Middle Of The Night », datant de la même année. 1994 était l’âge d’or de l’Eurodance « rapide » de toute manière, où les hits autour de 130-135 bpm, voire plus du côté des acts Eurodance originaire des Pays-Bas (où le gabber commençait à percer nettement), étaient la norme.

6. Ice MC – Think About The Way
Année : 1994

Ah, Ice MC, son flow très ragga, ses textes engagés (qui changent des paroles généralement entendues en Eurodance à base de « Party Dance, Dance Party, Go Go, Yeah Yeah ») et son parcours relativement chaotique au moment où le genre était à son apogée… Malgré cela, il en a sorti des tubes qui restent parmi les classiques de ce style musical. A côté de « Think About The Way », on peut citer « Take Away The Colour » mais surtout « It’s A Rainy Day », où il était épaulé par la chanteuse Alexia, qui au final, a été l’une des voix féminines les plus connues de l’Eurodance.

5. 20 Fingers – Lick It
Année : 1994

La situation qui se pose ici est un peu la même que pour Reel 2 Real. 20 Fingers est un band américain, dont les hits ont plus ou moins détruit l’Eurodance en proposant des rythmes et sonorités nouvelles. Dans leur cas, s’ajoutaient des références plus ou moins (plutôt moins en fait) cachées au sexe, et des chanteuses différentes pour chaque titre. Pour « Lick It », c’était Roula qui s’y était collée, quand Gillette avait été choisie pour « Short Dick Man », l’autre grand succès du groupe.

4. Scatman John – Scatman
Année : 1995

Pour ce titre, on se contentera de dire : intro, refrain et couplet le plus addictif (et exaspérant de fait, car on le retient pour un long moment…) de l’époque Eurodance. Un hit qui a fait sourire et chanter bêtement des millions de personnes, mais c’est ça qui était agréable avec l’Eurodance aussi :).

3. Nightcrawlers – Push The Feeling On
Année : 1995

Certains disent que les paroles du refrain, relativement incompréhensibles, seraient : « Their lives are gay, their lives are full of sperm »… On vous laisse vous faire votre idée. Du reste, ce morceau a marqué l’entrée dans une nouvelle ère, où la Dance hyperactive a du céder du terrain à une Eurohouse plus coulée, et sur laquelle il était a priori plus facile de danser. 20 ans après, écouter ce titre reste un vrai plaisir.

2. Gala – Freed From Desire
Année : 1996

C’est le moment d’assumer : qui n’a pas kiffé ce titre, à sa sortie ou même des années après ? On notera la profondeur du refrain. Mais qu’importe, ce qui compte en Eurodance, c’est le rythme et l’ambiance positive qui se dégage des titres, et à ce niveau, « Freed From Desire » est une réussite totale. Par la suite, Gala connaîtra encore le succès grâce à « Let A Boy Cry » et « Come Into My Life ».

1. 2 Unlimited – No Limit
Année : 1993

Vous vous souvenez de ce qu’on avait dit pour le titre situé en quatorzième position ? Maintenant vous comprenez, enfin l’on espère 🙂 ! « No no, no no no no, no no no no, no no THERE’S NO LIMIT ! » Un titre mythique, LE titre Eurodance pour sûr !!! Au passage, l’on peut surement se permettre d’affirmer que 2 Unlimited a été le plus grand groupe du genre, déjà car il a commencé très tôt, dès 1991 avec le titre « Get Ready For This » et qu’il a été le dernier à s’éteindre, en 1996 avec « Jump For Joy », un morceau très énergique et très rapide qui témoigne de l’influence du Happy Hardcore très en vogue aux Pays-Bas à cette époque. Ajoutons à cela un rappeur plutôt beau gosse avec Ray Slijngaard, une chanteuse très sexy avec Anita Doth, une belle présence sur scène, des ambiances électriques sur quasiment tous leurs titres… En parlant de hits « made by 2 Unlimited », citons « Twilight Zone », « Tribal Dance », « Faces », « Let The Beat Control Your Body », « Do What’s Good For Me », mais surtout, « The Real Thing », surement le hit Eurodance le plus dynamique qui ait existé.

Le petit plus => Ces titres que l’on ne pouvait pas ne pas mentionner, même s’ils ont été moins populaires que ces méga-hits :

Captain Hollywood Project – Only With You
Bass Bumpers – The Music’s Got Me
Real McCoy – Another Night
Maxx – Get Away
Loft – Hold On
Livin’Joy – Dreamer
Alex Party – Don’t Give Me Your Life
The Bucketheads – The Bomb !

Le mois prochain, peut-être une autre rétro des années suivantes, à savoir jusqu’à 2004, année où la R’n’B a pris le dessus sur la Dance, peut-être un retour à une playlist Big Room traditionnelle, ou peut-être autre chose encore ?! Vous pencheriez pour quoi vous ? Dites-nous 🙂 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s